dimanche 17 décembre 2017

Marché financier : De nouvelles réformes s’imposent

Aomar idar

La stabilité politique, le redressement des finances publiques et la résilience de l’économie nationale n’ont toujours pas aidé à améliorer la situation du marché financier. En même temps, les autres pays de la région, qui pourtant souffrent toujours d’instabilité politique et économique, voient leurs Bourses accueillir plus d’investisseurs et d’émetteurs. Au terme du premier semestre, la Bourse du Caire affichait en effet une hausse de 20,3% de son indice principal et celle de la Turquie a fait légèrement moins avec une progression de 15,8% depuis le début de 2014. La Tunisie a réalisé une performance semestrielle de 4,9%, tandis que la Bourse de Casablanca s’est contentée d’une hausse de 1,2% seulement. Il est donc nécessaire d’accélérer les réformes du marché financier.

Entretien avec Aomar Yidar, Président du Conseil d’administration de la Bourse de Casablanca

Que pensez-vous du marché boursier marocain?

Les réformes entreprises durant la décennie 90 ont fortement contribué au développement du marché boursier marocain, comme en témoigne l’évolution fulgurante de ses principaux indicateurs d’activité. En tant que levier de financement, ce marché a permis de canaliser des capitaux importants en faveur de l’économie et ce, tant au niveau du compartiment actions que des obligations.

Comment contrecarrer le problème de liquidité que vit actuellement la Bourse de Casablanca?

Dans le sillage de la forte crise financière qu’ont connue les économies mondiales depuis 2008, la Bourse de Casablanca a connu un recul de ses performances, sans toutefois atteindre les niveaux enregistrés par certaines Bourses comparables de la région MENA. Cette baisse a concerné aussi bien l’offre que la demande des titres, ce qui a impacté négativement le niveau des échanges au sein du marché boursier marocain. Pour remédier à cette situation, la Bourse travaille sur deux axes: promouvoir une politique d’encouragement des entreprises à s’introduire en bourse, en ciblant particulièrement les PME et ce, en étroite collaboration avec la CGEM ; et contribuer à la diffusion de la culture financière parmi la population, notamment en direction des jeunes. Des conventions ont été signées dans ce sens avec certaines institutions de l’enseignement supérieur.

Qu’est qui pourrait contribuer à son développement?

A moyen terme, le développement du marché doit s’appuyer sur l’enrichissement de l’offre actuelle de la Bourse par la mise en place de nouveaux produits et services et la poursuite de l’effort de recrutement des entreprises à la cote officielle, conformément au plan stratégique de la Bourse, pour les années à venir. A cela s’ajoute le fait d’améliorer l’efficacité de l’ensemble des intervenants sur la place boursière de Casablanca en les intégrant dans un même schéma organisationnel. Pour la conduite de ces chantiers importants, la Bourse de Casablanca compte s’appuyer sur l’expertise et le savoir-faire de la Bourse de Londres avec laquelle elle a conclu récemment un partenariat stratégique.

Quelles conclusions sur le marché financier marocain?

Le marché financier marocain a pleinement joué son rôle depuis les grandes réformes entreprises durant les années 90. Nous estimons toutefois que de nouvelles réformes s’imposent pour revoir certaines organisations en place et enrichir l’offre actuelle en termes de produits et de services. La nouvelle offre financière doit être à la hauteur de l’ambition affichée de promouvoir la place financière de Casablanca en hub régional.

Interview réalisée par Anas Hassy

Voir aussi

Projet de loi de Finances 2018 : Grand oral de Boussaïd devant le Parlement

Le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaïd, s’est livré, mardi 25 octobre 2017, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.