lundi 18 décembre 2017

Groupe BCP : Nouvelle structure, nouvel élan

Top management groupe bcp 2015

«Un nouvel élan pour une croissance durable», telle est la signature qu’a choisie le groupe BCP pour sa nouvelle orientation qui vise de grandes ambitions à l’horizon 2020.

Un élan déjà ressenti dans les résultats financiers du Groupe pour le 1er semestre 2015. Lesquels résultats ont été annoncés à Casablanca lors d’une conférence organisée à cet effet. A l’occasion, le PDG du Groupe, Mohamed Benchaaboun, n’a pas caché sa satisfaction du rendement du Groupe et de ses équipes, ni ses ambitions de voir aboutir toutes les démarches de celui-ci.

Placé sous le signe de la performance, ce premier semestre de 2015 aura été très fructueux si l’on en juge par les chiffres. Le résultat net part groupe (RNPG) de la Banque Centrale Populaire (BCP) a augmenté de 9,3% pour s’établir à 1,2 MMDH, a fait savoir Benchaaboun.
Ainsi, a-t-il aussi noté, en dépit d’un environnement peu propice, le groupe a clôturé le semestre écoulé sur de bonnes performances commerciales et financières, grâce notamment aux gisements de croissance investis au cours des dernières années.
«Grâce à une contribution vigoureuse des filiales du Groupe, particulièrement celles opérant en Afrique subsaharienne, le produit net bancaire a progressé de 3,4%, à 7,7 MMDH, malgré la décélération de l’activité bancaire domestique».
Quant au résultat net consolidé, il s’est maintenu à 1,7 MMDH, en dépit de l’effort de provisionnement, suite à l’augmentation des créances en souffrance à l’échelle du secteur bancaire, a-t-il relevé, notant que sur une base sociale, le résultat net affiche une amélioration de 6,3% à plus d’un MMDH.

Une politique volontariste

«Poursuivant sa politique volontariste de couverture des risques retenue au cours des exercices antérieurs, le groupe a affecté une provision additionnelle pour risques généraux de 535 MDH, portant son encours à 2,8 MMDH. Cette provision est inscrite en couverture des risques récemment identifiés dans certains secteurs, dont le raffinage», a encore relevé Benchaaboun, précisant à ce propos que ladite provision porte sur «la Société Anonyme Marocaine de l’Industrie du Raffinage (SAMIR) des crédits par décaissement de 1,9 MMDH, garantis à hauteur de 1,2 MMDH par des sûretés réelles».
D’autre part, il y a lieu de noter, dans l’exposé du PDG, le renforcement du fonds de soutien de 167 MDH pour se situer à 2,9 MMDH.
Sur le plan commercial, les dépôts de la clientèle ont progressé de 3% à 236,2 MMDH au terme du 1er semestre 2015, résultat du concours actif des réseaux de distribution tant au Maroc qu’à l’étranger.
Ainsi, avec une part de marché de 26,7% et une large base de clientèle de plus de 5 millions de relations, renforcée par le recrutement de 421.000 nouveaux clients sur une année glissante, le groupe préserve son statut de premier collecteur de dépôts, selon son PDG.
Benchaaboun a par ailleurs noté que le Groupe poursuit aussi sa contribution soutenue au financement de l’accès au logement, la production du crédit acquéreur atteignant une enveloppe de 4,4 MMDH, avec une progression de 3,4% de son encours en un semestre à 42,7 MMDH, renforçant ainsi sa position sur ce créneau avec un gain de part de marché de 16 points de base à 24,1%.
De tels résultats n’auraient pu être atteints sans une consolidation du Business model du groupe. Le PDG a dans ce sens relevé l’amendement de la loi de réforme Crédit Populaire du Maroc (CPM). Cette loi prévoit que 20% du capital de la BCP seront mis en Bourse. Ceci vise en effet, a-t-il encore expliqué, le renforcement de la cohésion et de la solidité financière du Groupe via des participations croisées et majoritaires entre la BCP et les Banques Populaires Régionales (BPR). La BCP détiendra 52% du capital des BPR et, inversement, les BPR auront 52% de parts dans le capital de la BCP. Le PDG a aussi souligné la préparation d’une nouvelle augmentation de capital de la BCP en faveur du personnel de la BCP et des BPR et l’initiation du projet de réorganisation de la structure du Groupe en fonction de la nouvelle architecture des régions.
Pour ce qui est des perspectives, il a fait savoir que le groupe BCP a initié un plan stratégique ambitieux. Baptisé «Elan 2020», ce plan vise à asseoir un nouveau cycle de croissance, dans la perspective de doubler les principaux indicateurs financiers à l’horizon 2020, afin de consolider la dynamique de développement du Groupe.

Hamid Dades

Afrique : Une dynamique soutenue


Afrique subsaharienne


S’agissant du développement en Afrique subsaharienne du groupe BCP, Mohamed Benchaaboun a fait savoir que le semestre dernier a été particulièrement marqué par la poursuite de la dynamique de développement de l’activité en Afrique subsaharienne.
La banque, a-t-il précisé, a pris le contrôle de quatre compagnies d’assurance, outre l’acquisition d’une participation majoritaire dans le capital de BIA Niger et l’organisation de rencontres B to B visant la promotion des flux d’affaires entre le Maroc et les pays de présence du Groupe en Afrique.

Voir aussi

Projet de loi de Finances 2018 : Grand oral de Boussaïd devant le Parlement

Le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaïd, s’est livré, mardi 25 octobre 2017, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.