mardi 12 décembre 2017

OCP-Jorf Lasfar : Mise en service de la JFC 3

L’Office Chérifien des Phosphates (OCP) a organisé, jeudi 23 novembre 2017, une visite de la plate-forme industrielle de Jorf Lasfar. C’était l’occasion pour les responsables du Groupe d’annoncer la mise en service de la 3ème usine intégrée de production d’engrais, intitulée «Jorf Fertilizers Company 3» (JFC 3).

Le vice-président du complexe de Jorf Lasfar, Amine Kaf, a indiqué que JFC 3 a nécessité un investissement global de 5,2 MMDH. Il a également fait savoir que la troisième usine intégrée de production d’engrais permettra d’augmenter la capacité de production du groupe, qui devrait atteindre 12 millions de tonnes par an, en 2018, avec l’entrée en fonction de JFC 4. Il a rappelé que la production est passée de 4,5 millions de tonnes en 2010 à 8 millions de tonnes en 2014.

OCP renforce sa dynamique managériale

La nouvelle usine est composée d’une ligne d’engrais pouvant produire 1 million de tonnes d’équivalent d’engrais phosphatés (DAP) par an, d’une ligne d’acide sulfurique d’une capacité de 1,4 million de tonnes par an et d’une ligne d’acide phosphorique de 450.000 tonnes par an, a expliqué Kaf, notant que l’usine, dotée également d’une centrale thermoélectrique d’une puissance de 62 MW, dispose d’infrastructures de stockage d’une capacité de 200.000 tonnes d’engrais, constituant ainsi plus de deux mois d’autonomie.

Fruit de l’intelligence collective des équipes opérationnelles, a-t-il relevé, cette nouvelle usine, reflétant la dynamique managériale adoptée par OCP, a parfaitement tiré profit des projets Africa Fertilizer Complex (AFC) et Jorf Fertilizers Company 2. Grâce à son installation au cœur de la plate-forme de Jorf Lasfar, l’usine dispose de la totalité des matières premières dont elle a besoin (phosphate, soufre et ammoniac), grâce notamment au Slurry Pipeline, accédant également aux différentes commodités sur place (électricité, eau et matières premières), a  souligné le senior vice-président du complexe de Jorf Lasfar.

Performance environnementale

Pour sa part, le directeur de JFC 3, Ahmed Mahrou, a indiqué que les compétences acquises par le Groupe OCP, depuis plusieurs années et les progrès réalisés dans la conception des unités de production ont permis à cette nouvelle usine d’atteindre la meilleure performance environnementale du Groupe, à travers la réduction de la teneur en SO2 (dioxyde de soufre) au niveau de la cheminée sulfurique, le traitement des eaux d’assainissement avant rejet et la réduction du rejet du fluor dans la mer. Intégrant plusieurs innovations technologiques, JFC 3 renforce le positionnement stratégique du Groupe OCP sur le plan international, tout en répondant à la demande des clients étrangers, a-t-il précisé. Et d’ajouter: «Le Groupe OCP réalise chaque année des investissements majeurs, destinés notamment à favoriser l’économie des ressources hydriques et énergétiques, en vue d’atténuer l’impact environnemental de ses activités tout au long de la chaîne de valeur».

Leader mondial sur le marché du phosphate et dérivés, le Groupe OCP est décidé à poursuivre son développement à travers une stratégie de croissance qui vise à renforcer sa position sur le marché mondial des engrais.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

L’Heure joyeuse : Le programme d’entrepreneuriat célébré à la CGEM

Un total de 12 jeunes lauréats ont été primés au siège de la CGEM, au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.