samedi 21 juillet 2018

Maroc/ «Kafaat Liljamia» : Des formations axées sur le marché du travail

Le projet «Kafaat Liljamia» (Compétences pour tous), visant à appuyer le développement du modèle de gouvernance d’un système de formation professionnelle régional axé sur le marché du travail, a été lancé à Tanger.

Initié conjointement par le British Council et l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID), en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et le Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, ce projet sera mis en œuvre sur une période de trois ans (2017-2021) au niveau de deux régions pilotes, celles du Nord et de l’Oriental.
Cette initiative, qui a été mise en place en août dernier, est soutenue à hauteur de 2,4 millions d’euros par les Fonds de l’Union européenne, dans le cadre de son Programme d’appui à la formation professionnelle pour le développement du capital humain au Maroc, doté d’un budget de 60 millions d’euros.
Les résultats attendus de ce projet au niveau des régions pilotes portent sur l’établissement de partenariats régionaux durables engageant les acteurs publics et privés, la valorisation des capacités desdits partenaires pour appuyer les commissions régionales et la dissémination de recommandations législatives ou institutionnelles au niveau national, ainsi que l’octroi de subventions, afin d’améliorer l’accès des groupes vulnérables à une formation de qualité, adaptée aux besoins du marché du travail.
A ce titre, la mise en œuvre du projet «Kafaat Liljamia» comprend deux axes principaux. Le 1er  est lié à l’appui à la coordination entre acteurs régionaux publics et privés de la formation professionnelle, en vue de proposer à l’échelle locale une offre de formation de qualité et adaptée aux attentes du marché du travail. Le 2ème porte sur l’octroi d’une subvention de 100.000 à 150.000 euros à des projets pilotes, dans les deux régions, visant à former et à intégrer des groupes de personnes éloignées de l’emploi.

HD

Voir aussi

Le Maroc et l’Angola examinent à Rabat les moyens de renforcer leurs relations bilatérales

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, s’est entretenu, jeudi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.