Actions cotées | L’investissement étranger à 208,9 MMDH

Les montants investis par les étrangers en actions cotées ont augmenté de 9,8% à 208,9 milliards de dirhams (MMDH) en 2021, selon l’Autorité marocaine du ().

Cette évolution s’explique principalement par la hausse de la valorisation des actions cotées composant les portefeuilles des étrangers, précise l’ dans son rapport sur l’ étranger en instruments financiers au titre de l’année 2021.

Cependant, ledit rapport note que compte tenu du rythme de croissance de la capitalisation boursière qui a été plus important que celui de l’encours des actions composant les portefeuilles des étrangers, la part de la capitalisation boursière détenue par ces derniers a légèrement reculé par rapport à fin 2020, passant de 32,5% à 30,3%.

Et d’ajouter qu’au 31 décembre 2021, l’ étranger a couvert l’ensemble des entreprises cotées à la Bourse de à des niveaux variables, en référence à leur capitalisation boursière.

Ainsi, pour 51 sociétés, l’ étranger représente moins de 25% de leur capitalisation boursière, dont 45 pour moins de 10%, alors que pour 9 sociétés, l’ étranger représente une part comprise entre 25% et 50%.

OCP : Lancement d’un emprunt subordonné perpétuel

Le rapport fait également savoir que 10 sociétés ont une part du capital détenue par les étrangers entre 50 et 75%, tandis que 6 sociétés dispose d’une part du capital détenue par les étrangers représentant plus de 75%.

Par ailleurs, l’AMMC souligne que les participations stratégiques dominent l’investissement étranger en titres cotés, puisqu’elles représentent plus de 93% du total des montants investis, en quasi-stagnation par rapport au niveau enregistré en 2020. En pourcentage de la capitalisation boursière, le poids des participations stratégiques représente 28,2%.

S’agissant de la part flottante de l’investissement étranger à la Bourse de , elle enregistre une légère baisse pour s’établir à 2,1% de la capitalisation boursière globale en 2021, contre 2,4% une année auparavant. Rapportée à la capitalisation flottante, la part flottante de l’investissement étranger représente 8,2% en 2021.

En termes de participations stratégiques, le secteur “Électricité”, représenté par la société Taqa Morocco, affiche un taux de détention de 86%. Ce secteur est suivi par ceux des “Boissons”, des “Télécommunications” et des “Services aux collectivités” qui sont détenus à plus de 50% par les étrangers.

Emission obligataire de BMCE BoA : L’AMMC donne le feu vert pour 1 milliard de dirhams

Le rapport indique également que la structure des investisseurs par origine géographique reste marquée par le poids des investisseurs de l’Europe et du Moyen-Orient, représentant à eux seuls 95% de l’investissent global des étrangers et presque 29% de la capitalisation boursière.

En valeur, les investissements de l’Europe et du Moyen-Orient ont enregistré une hausse de 10% par rapport à fin 2020, passant de 179 MMDH à 197 MMDH à fin 2021.

En glissement annuel, l’encours des investissements européens marque un surplus de 13,7 MMDH, profitant de la hausse des prix des actions détenues par les investisseurs originaires de cette zone géographique.

De son côté, l’encours des investissements du Moyen-Orient a augmenté de 4,3 MMDH, malgré la contre-performance enregistrée par (-3,8%).

Par type d’investisseurs, le rapport fait ressortir que la part des investissements des personnes morales étrangères non résidentes s’est maintenue au-dessus de la barre de 98%. Elle a représenté, au terme de l’année 2021 presque 99% du total de l’investissement étranger en actions cotées, soit un montant de 207 MMDH.

LR/MAP

Voir aussi

Banques,Maroc,change,Attijari Global Research,MRE,MAD,Attijariwafa Bank

Banques | La position de change s’améliore (AGR)

La position de change des banques s’est améliorée à -4,9 milliards de dirhams (MMDH) en …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...