vendredi 15 novembre 2019

Détroit : Le Maroc affiche ses ambitions de montée en gamme dans l’industrie automobile

Détroit : Le Maroc affiche ses ambitions de montée en gamme dans l’industrie automobile

Le Maroc dispose de tous les atouts pour une montée en gamme de son industrie automobile qui s’inscrit dans la durabilité, a affirmé, mardi Détroit, le Directeur général de l’Industrie auprès du ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie verte et numérique, Ali Seddiki.

Devant un parterre de constructeurs, fournisseurs de services de mobilité, de groupes de concessionnaires et d’investisseurs, présents au”FT Future of the Car Summit USA” qui a ouvert ses travaux mardi, M. Seddiki a souligné que le Royaume, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, a su s’ériger en véritable pionnier du secteur automobile sur le continent africain.

“Avec plus de 250 équipementiers installés, une capacité de production de 700.000 véhicules aujourd’hui par an et le premier véhicule assemblé à 60% Made in Morocco dans l’usine PSA à Kénitra, nous avons atteint un stade de maturité industrielle qui nous permet de viser encore plus loin”, a-t-il relevé.

A plus long terme, le Maroc œuvre en effet, sous le leadership de SM le Roi, pour développer durablement son économie en s’ancrant davantage dans son continent, à la faveur d’un développement industrielle dans toutes les technologies de rupture, a ajouté M. Seddiki.

“Au niveau de la mobilité électrique, nous y sommes déjà partiellement et on doit continuer à développer ce type de technologie durable”, a-t-il dit citant le partenariat existant avec PSA qui permet aujourd’hui d’accueillir les deux motorisations: le moteur thermique classique et le moteur électrique.

A cet égard, le responsable marocain a indiqué que le Sommet de Détroit, capitale historique de l’industrie américaine, est l’occasion d’échanger avec les professionnels du secteur des Etats Unis, afin de mettre en place des partenariats à l’instar de ce qui a été déjà réalisé avec les constructeurs américains aéronautiques déjà installés au Maroc.

“Le défi est là: préparer le Maroc à une montée en gamme et montrer au monde et aux équipementiers nord-américains que le Royaume est en train de passer vers une nouvelle étape de son industrialisation, celle de la montée en valeur ajoutée”, a expliqué M. Seddiki.

A Motor City, la ville de Ford et de General Motors et de tous leurs équipementiers, “nous voulons continuer l’opération de séduction et montrer aux industriels de l’automobile nord-américains, dont certains sont déjà présents et performants dans le Royaume, la valeur de ce qui est fait au Maroc et de leur faire réaliser que nous sommes entrain de passer à une nouvelle étape de notre industrialisation”.

En parallèle au manufacturing, il y a un grand effort aujourd’hui au Maroc sur le front de l’ingénierie et de l’innovation portant sur des programmes de dernière génération grâce à des ingénieurs marocains, a-t-il dit.

Placé sous le thème : “Mener la révolution de la mobilité”, le sommet “FT Future of the Car Summit USA” est initié par le prestigieux quotidien financier britannique “Financial Times” avec la participation de constructeurs, d’investisseurs, d’entreprises en phase de démarrage, de bureaux de conseil, de fournisseurs de services de mobilité et de groupes de concessionnaires.

Parmi les présents au forum figurent General Motors, Ford, Bridgestone, Daimler, FCA, Hyundai, Isuzu, Karma Auto, Kawasaki, Lyft , Mitsubishi, Nissan, Porsche, PSA, Toyota, Uber, Volkswagen, et Volvo.

Avec MAP

Voir aussi

Master Class : Quels enjeux des administrations fiscales africaines

Des experts d’environ 20 pays africains ont pris part, à Rabat, à la 1ère édition …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.