mercredi 22 novembre 2017

ADII : Douaniers africains en formation au Maroc

Des stagiaires de 12 pays d’Afrique et de la République d’Haïti ont bénéficié d’un Cycle international de formation initiale des cadres d’inspection des douanes, organisé par l’Institut de Formation des Douanes (IFD). La participation féminine a été de 36%.  

Le Directeur général de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects (ADII) a présidé la cérémonie de remise des diplômes aux lauréats du Cycle international de formation initiale des cadres d’inspection des douanes, au titre de l’année 2016-2017. Cette formation a concerné des cadres de pays africains, en plus d’Haïti, lauréats de la 18ème promotion.

Cette promotion, a précisé le Directeur général de l’ADII, est la première qui coïncide avec le retour du Maroc à l’Union Africaine (UA). Il s’agit, a-t-il ajouté, d’élaborer une politique visant à transmettre le savoir et l’expertise marocains. Cette volonté sera consolidée à l’avenir, pour porter plus haut le niveau de la coopération avec les pays africains frères.

Au service de la collectivité

Pour le Directeur général de l’Administration des Douanes et impôts indirects, cette formation aura permis aux lauréats de se bonifier et de s’enrichir en matière de savoir-faire douanier. Etre douanier, a-t-il précisé, c’est avoir des valeurs de probité et d’intégrité au service de la collectivité et donner du sens à l’action publique.    

A l’occasion de cette formation, a souligné le Directeur général, les lauréats de cette promotion ont pu mieux connaître le Maroc, son ouverture sur le monde et sa tolérance. «Vous avez aussi, je l’espère, appris à nous aimer. Vous faites désormais partie du club des amis du Maroc», a-t-il conclu.

Ce Cycle international de formation initiale des cadres d’inspection des douanes (Promotion 2016-2017) a permis aux stagiaires de connaître l’organisation des structures. Il leur a permis aussi de visiter les deux directions régionales du Grand Casablanca et de Casa-port.

Approfondir les connaissances

Parmi les objectifs de ce stage, permettre aux bénéficiaires de mieux connaître les circuits de dédouanement des marchandises à l’import et à l’export et être en mesure de prendre en charge et de traiter l’opération de dédouanement. Ce stage a également permis aux bénéficiaires d’approfondir les connaissances acquises à l’Institut de Formation des Douanes (IFD) en matière de contentieux et ce, par l’implication dans les tâches effectuées par les structures opérationnelles.

12 pays africains

Les participants ayant pris part à ce cycle international de formation initiale relèvent des administrations de douanes de 12 pays africains et d’Haïti, dont la République centrafricaine, la République de Djibouti, la République de Guinée, la République Démocratique du Congo, la République du Mali, la République du Niger, la République du Tchad, la République gabonaise, la République Islamique de Mauritanie, la République togolaise et l’Union des Comores. 48% de la promotion ont une expérience de plus de cinq ans et 43% des stagiaires sont âgés de moins de 36 ans. La parité hommes-femmes a été respectée: la participation féminine a été de 36%.

Pôles de formation

Le programme du cycle dispensé au profit de la promotion 2016-2017 s’est caractérisé par l’alternance du déroulement de la formation entre l’Institut de Formation des Douanes (IFD) et les structures opérationnelles. Il s’est articulé autour de pôles de formation, tels l’environnement juridique, les techniques douanières, l’environnement fiscal, la prévention, le contrôle et la formation d’appui.

Un taux de réussite satisfaisant

Dans l’ensemble, le cycle a fait l’objet de quinze tests d’évaluation portant, outre la soutenance et l’évaluation, sur le comportement. Les moyennes générales obtenues par les participants ont varié entre 7,12 et 17,16/20, avec un taux de réussite de 88% et une moyenne générale de la promotion de l’ordre de 12,9/20. M. Bate Kowi Bolanissa, de nationalité togolaise, est sorti major de la promotion avec une moyenne de 17,16/20. Les résultats obtenus témoignent de la forte implication des stagiaires dans la formation, leur sérieux et leur dynamisme, ainsi que de la mobilisation de l’équipe de l’Institut de Formation des douanes (IFD) et de ses autres structures.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Maroc-Afrique-Europe : Convention BMCE BoA-CFCIM en faveur des entreprises

Le Groupe BMCE Bank Of Africa et la Chambre française de commerce et d’industrie du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.