Insaf lutte contre le travail des enfants

Insaf lutte contre le travail des enfants

A l’occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants, INSAF tient encore une fois à éclairer l’opinion publique et toutes les parties prenantes sur l’inadéquation de la loi 19.12, avec le besoin urgent d’éradication, à terme, de «l’exploitation des mineur(e)s dans le travail domestique», au Royaume.

Ladite loi a été votée par le Parlement, le 26 juillet 2016 et publiée au Bulletin Officiel, le 22 août 2016. Elle traite des «conditions d’emploi et de travail des travailleur(e)s domestiques», comprend des dispositions contraires à la lettre et à l’esprit des engagements internationaux du Maroc et de sa Constitution concernant la protection de l’enfant.

Et, pour mieux défendre sa cause, INSAF vient de réaliser un film de sensibilisation à destination du grand public. Désormais disponible sur Youtube, on peut visualiser la vidéo (sous le titre de «INSAF – Plaidoyer contre l’exploitation des mineures».

Les 3 revendications d’INSAF

1- Harmoniser la loi 19.12 avec les dispositions de la loi 27-14 et interdire immédiatement l’exploitation de tout(e) mineur(e) dans le travail domestique, car c’est un travail forcé, une servitude et de l’esclavage.

DEPF | Nécessité d’une approche intégrée pour réduire le sous-emploi

2- Mettre en place les mécanismes, les dispositifs, les structures et les ressources humaines qualifiées qui vont permettre d’identifier les mineurs actuellement en situation d’exploitation (traite), de les extraire et de les accompagner jusqu’à leur réinsertion (famille, école, centre de formation, soutien psycho-social…).

3- Déployer des campagnes de sensibilisation et d’information pour le grand public, partout au Maroc, dans les langues adaptées, pour que chacun connaisse ses droits et devoirs, ainsi que les sanctions prévues en cas de non-respect des dispositions légales.

Ghita Hanane

,

Voir aussi

Finlande,UE,Maroc,Jussi Halla-aho

Le Maroc, partenaire très important pour la Finlande et l’UE (Jussi Halla-aho)

Le Maroc est un partenaire “très important” pour l’Union Européenne (UE), et donc aussi pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...