Flash Infos

Tunisie | Le gouvernement écarte toute éventualité de fermeture des écoles

Le gouvernement tunisien écarte toute éventualité de fermeture des écoles

Le gouvernement tunisien a écarté, vendredi, toute éventualité de fermeture des écoles en raison de la montée des contaminations par le nouveau coronavirus dans le pays, qui a enregistré jusqu’à samedi 14.392 cas, dont 191 décès.

Toute éventuelle suspension des cours dans tous les établissements d’enseignement en Tunisie est hors de question eu égard à l’impact important et perceptible du confinement global sur le secteur éducatif après sept mois de fermeture des écoles, a précisé le ministre tunisien de l’Education, Fathi Slaouti, dans des déclarations à la presse.

Il a souligné que “la Tunisie sans enseignement est plus menacée que la Tunisie avec le Covid19”.

Dans ce contexte, le responsable a fait savoir que son département est la seule partie habilitée à prendre la décision de fermer un établissement d’enseignement dans n’importe quelle région du pays et ce, en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique.

Le ministre a relevé qu’un nouveau protocole sanitaire a été élaboré pour les établissements d’enseignement, ajoutant que l’un de ses points les plus importants consiste à alterner l’hébergement des élèves pensionnaires (un groupe chaque semaine) afin d’éviter l’encombrement dans les dortoirs.

Il a ajouté qu’il a été convenu de ne fermer aucun pavillon avant l’enregistrement de 3 cas de coronavirus. De même, a-t-il dit, une école ne sera fermée qu’après l’enregistrement de cas de contamination simultanée dans trois classes (3 cas dans chaque classes).

Face à la montée des cas de contaminations, le ministre tunisien de la Santé, Fawzi Mehdi, a pour sa part annoncé l’intention de son département d’effectuer, au cours de la période à venir, 4.000 analyses par jour pour atteindre 5000 analyses quotidiennement en novembre prochain.

Tout en assurant que le ministère dispose d’un stock suffisant permettant de réaliser cet objectif, il a fait état, dans une interview à une radio locale, de l’augmentation du nombre d’analyses médicales liées au Coronavirus au cours de la dernière période le nombre, faisant savoir que depuis août dernier, 18 laboratoires ont été créés dans le secteur public et 21 nouveaux laboratoires dans le secteur privé.

Les laboratoires privés ont été, également, autorisés, selon le ministre, à effectuer le test de diagnostic du Covid-19 pour tous les citoyens sans exception, d’autant plus que le test n’est plus limité à ceux qui comptent se rendre à l’étranger et ce à condition de présenter une prescription médicale.

Dans le cadre des mesures de lutte contre le Covid-19, le ministre de la Santé a annoncé qu’à partir de lundi prochain, il sera interdit de s’asseoir dans les cafés et que des sanctions sont prévues contre les contrevenants pouvant aller jusqu’à la fermeture du local.

Le ministre a fait savoir qu’il sera, également interdit de fumer le narguilé et ce dans le cadre d’une série de nouvelles mesures prises par le ministère pour limiter la propagation du Covid-19.

Il a ajouté que le ministère avait également décidé de limiter le nombre de personnes conviées à des cérémonies à environ 30% de la capacité des salles des fêtes, et d’imposer le port des masques dans les transports publics et privés et dans les administrations.

Le ministre a, en outre, fait savoir qu’un confinement sanitaire général sera décrété dans chaque région comptant plus de 250 personnes infectées par le virus sur 100 mille habitants.

Les lieux de grands rassemblements seront fermés, les déplacements vers ces zones interdits et le port de masques sera obligatoire même dans les espaces ouverts.

D’après le bulletin quotidien du ministère tunisien de la Santé publié samedi, les 5165 tests réalisés, le 24 septembre, ont révélé la contamination de 1087 personnes par le coronavirus (21,1%) portant le bilan à 14392 cas confirmés ce qui représente 6,6% du total des tests effectués depuis le mois de février dernier (217.785).

Selon la même source, 11 décès supplémentaires ont été également enregistrés portant leur nombre à 191.

D’après le ministère, dix délégations sont classées hotspot avec un taux d’incidence de plus de 250 pour chaque 100.000 habitants.

LR

Voir aussi

Genève Sit-in d'Algériens pour dénoncer les arrestations arbitraires et la répression dans leur pays

Genève | Sit-in d’Algériens pour dénoncer les arrestations arbitraires et la répression dans leur pays

Sous le signe “Libérez les détenus !”, des dizaines d’Algériens se sont rassemblés dimanche sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.