Flash Infos

Tourisme au Maroc | Pour que le départ en vacances ne soit plus un luxe !

Tourisme au Maroc | Pour que le départ en vacances ne soit plus un luxe !

Tandis que le nouveau Coronavirus (Covid-19) continue de se propager à travers la planète, les frontières sont toujours fermées, les avions cloués au sol, les aéroports quasi à l’arrêt et les voyageurs potentiels confinés.

Pour un grand nombre de Marocains, la Covid-19 a sonné le glas des voyages pour une durée, à l’heure actuelle, indéterminée. Quand pourrons-nous voyager à nouveau, sans contraintes? Personne ne le sait, quoique les responsables du secteur touristique au Maroc, espèrent que le tourisme interne, sauvera les meubles et évitera ainsi aux opérateurs touristiques et leurs employés de toucher le fond, si tel n’est pas déjà le cas !

Entre espoir et réalisme 

Le nouveau Coronavirus (Covid-19), est un virus extrêmement contagieux qui s’attaque aux voies respiratoires. Dans ce contexte où la peur et l’incertitude se sont emparées de, l’humanité, un retour à la normale, dans le domaine touristique, n’est certainement pas pour demain.

Comment, avec plus 1,4 milliards de voyageurs par an (chiffre de l’organisation mondiale du tourisme), pourrons-nous reprendre les routes du monde sans être sûrs que l’on ne véhicule plus la Covid-19?  En attendant que les scientifiques trouvent enfin le remède miracle pour venir à bout de ce virus qui a paralysé le monde, les spécialistes en maladies infectieuses, affirment que pour renouer avec une vie plus ou moins normale, il est obligatoire de maintenir les gestes barrières, notamment le respect de la distanciation physique, l’utilisation du gel hydro-alcoolique, outre le port obligatoire du masque de protection.

Delleur côté, les hôteliers entre autres opérateurs touristiques au niveau national, ont récemment annoncé une série de mesures au sein de leurs établissements hôteliers, afin de pouvoir accueillir dès la levée de l’état d’urgence sanitaire, une clientèle qu’ils espèrent nombreuse, cet été 2020.   

Quid des tarifs? 

Au Maroc, le tourisme a été fortement impacté à cause de la crise économique due à la Covid-19. Pour sortir la tête de l’eau, les professionnels du secteur misent sur le tourisme interne pour sauver la saison touristique 2020 qui s’annonçait record, mais qui risque de tomber à l’eau, si le ministère de tutelle ne prend aucune mesure concrète pour sauver les milliers d’emplois en suspens, sans une réelle visibilité sur la reprise du secteur touristique dans le Royaume.

Aujourd’hui, les touristes nationaux exigent une baisse générale des tarifs proposés par les différents hôtels à travers le Maroc. En effet, lorsqu’on sait que le prix d’une nuit d’hôtel est compris entre 500DH et 1500DH en moyenne, on voir mal comment une famille marocaine qui a perdu sa source de revenu à cause de la Covid-19, pourrait-elle envisager de voyager cet été.

Le ministère promet… 

Le ministère du Tourisme que dirige Nadia Fettah Alaoui, a élaboré un plan visant à lutter contre les répercussions du nouveau coronavirus, à relancer le secteur et à favoriser le positionnement du Royaume dans le monde de l’après Covid-19.

Dans le détail, ledit plan est axé sur la préservation de l’emploi, des compétences et des capacités des professionnels du secteur, la promotion de son décollage, avec un accent particulier sur le tourisme interne dans une première phase et sur la mise en place d’une offre de qualité répondant aux besoins des touristes. Comme indiqué par Fettah Alaoui, le tourisme interne fait partie des priorités de son département, en tant que locomotive stratégique pour redynamiser le créneau, à travers la révision de l’offre et son adaptation à la demande des touristes locaux, le lancement d’une campagne promotionnelle intense en vue de restaurer la confiance, sans oublier la promotion du produit local.

De même, le plan d’action du ministère du Tourisme comprend d’autres mesures en cours de négociation portant sur les aspects financier, social et de gouvernance, visant la restauration de la confiance des visiteurs et des investisseurs.

Bien avant l’apparition des premiers cas positifs au nouveau Coronavirus (Covid-19) au Maroc, le secteur du tourisme connaissait un net recul. Le nombre de touristes affichait en effet, une baisse de 45%, alors que celui des nuitée accusait une baisse d’environ 43%. La Covid-19 est venue aggraver une situation déjà alarmante. Une action d’urgence s’impose, pour sauver ce qui peut encore l’être.

LR

Voir aussi

Situation épidémiologique Khalid Ait Taleb appelle à dupliquer l’expérience de Fès-Meknès

Situation épidémiologique | Khalid Ait Taleb appelle à dupliquer l’expérience de Fès-Meknès

Le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a appelé, mercredi à Fès, à dupliquer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.