Ecologie : Hommage africain au leadership du Roi

Ecologie : Hommage africain au leadership du Roi

La  rencontre des chefs d’Etat et de gouvernement, tenue le 29 avril à Brazzaville, à l’occasion du 1er Sommet de la Commission Climat et du Fonds bleu du Bassin du Congo, aura été marquée par le vibrant hommage rendu à Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui, de par sa présence exceptionnelle, a réaffirmé son engagement constant en faveur d’une co-émergence durable de l’Afrique.

En effet, lors de ce Sommet, le rôle pionnier joué par le Souverain et sa Vision pour une Afrique forte et résiliente ont été vivement salués. La Vision royale se traduit, entre autres, par un renforcement de l’engagement africain dans la lutte contre le changement climatique et la mobilisation d’un ensemble de leviers novateurs et structurants au service d’un développement durable et inclusif du continent.
A l’occasion, le leadership et la disponibilité du Royaume du Maroc, en tant que Partenaire Fondateur, à partager son expérience et son expertise reconnues pour faire émerger des réponses innovantes et concrètes, face aux défis posés par les changements climatiques, dans le cadre d’une coopération Sud-Sud ambitieuse, à même de garantir un développement harmonieux et durable de l’Afrique, ont également été salués.

De son côté, le Président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, a salué le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en matière de paix, de stabilité et de développement durable en Afrique et a loué les avancées réalisées par le Royaume du Maroc dans divers domaines. 
Le Président congolais a, en outre, rendu un vibrant hommage au leadership dont le Maroc a fait preuve en tant que pays hôte de la Conférence des Nations Unies sur le Climat (COP22) et du Sommet africain de l’Action, saluant par la même occasion le statut de partenaire fondateur du Royaume du Maroc au sein de l’initiative «Fonds Bleu pour le Bassin du Congo» et se réjouissant de la signature à Rabat, le 12 mars 2018, du Mémorandum d’Entente (MoU), relatif à la réalisation de l’étude de préfiguration du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo et à Brazzaville, le 29 avril 2018, du Protocole instituant la Commission Climat du Bassin du Congo.

Le Sommet a également été marqué le Discours prononcé par SM le Roi Mohammed VI qui a illustré l’engagement du Maroc en faveur des grandes causes de développement du continent africain.
Dans son Discours, le Souverain à fait un diagnostic réaliste des projets envisagés, avec des obligations de résultat, ce qui rejoint une volonté inébranlable de mettre en œuvre des initiatives concrètes, susceptibles de préserver les droits des générations futures. Ceci montre que la participation du Souverain et son discours à Brazzaville ont été une occasion de souligner à quel point le Maroc est engagé dans le long et difficile processus de changement de structures de l’économie africaine, pour que les citoyens du Continent puissent en tirer des bénéfices immédiats et pour que leurs enfants puissent être rassurés sur leur avenir et agir sur leurs tentations d’immigrer vers d’autres cieux.
En outre, dans sa démarche annoncée depuis longtemps, le Maroc a fait de la préoccupation écologique une vision politique pour sensibiliser les consciences et mobiliser les énergies, avec un double objectif: créer une dynamique pour relancer les économies des pays africains concernés et élever un sillage protecteur de ses richesses et de son patrimoine écologique, autour duquel l’eau joue un rôle primordial et structurant et est devenue, selon l’expression du Souverain «denrée rare, l’objet de nombreuses convoitises».

A son auditoire africain, SM le Roi a ainsi déroulé une ambition africaine inédite dans sa dimension continentale. L’engagement africain du Souverain, dans sa version écologique, est venu rappeler aux opinions africaines le rôle du Maroc dans ce combat, crucial pour le continent, sa population et ses économies. Il est ainsi clair qu’il s’agit, selon la vision de SM le Roi, d’un socle de convictions destinées à sceller le destin de l’ensemble des composantes du continent.

HD

Voir aussi

Diplomatie, quotient électoral, usage légal du cannabis… | PJD, ce parti qui dit (presque) toujours non !

Entre la majorité et l’opposition, chaque formation politique s’ajuste à son rôle. Quant à lui, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.