Terrorisme | Que reste t-il de Guantanamo ?

11 Septembre,États-Unis,Guantanamo Bay

Vingt ans après les attentats du 11 Septembre, les États-Unis continuent leur « guerre contre le terrorisme » sur des collines du sud-est de Cuba, connues sous le nom de Guantanamo Bay. L’établissement est situé sur la base navale depuis plusieurs années. 

Dans les mois suivant les attentats, les États-Unis ont capturé des centaines d’hommes soupçonnés de liens avec Al-Qaïda et les ont envoyés sur cette base navale de Guantánamo qui, depuis, embarrasse Washington, régulièrement accusée de « violations des droits humains ». Qualifiés d’ennemis combattants, ils ont été privés de droits et aucun calendrier n’a été fixé pour leur jugement ou leur libération.

Au plus fort de la crise après les attentats, la prison a accueilli jusqu’à 780 détenus. Aujourd’hui elle n’en compte plus que 39. La majorité des 780 détenus ont depuis été libérés, certains après plus de 10 ans de détention sans inculpation. Chaque année, le nombre ne cesse de diminuer. Par exemple, lorsque Barack Obama accède au pouvoir en janvier 2009, il restait 240 détenus à Guantánamo. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 39, dont plusieurs ont reçu une promesse de libération qu’ils attendent toujours, d’autres l’espèrent. 

Sur ces 39 détenus, 12 sont considérés comme dangereux par les autorités américaines, notamment Khalid Sheikh Mohammed, le cerveau des attentats du 11 septembre. Parmi ces 12 hommes, deux ont été condamnés: l’un à la prison à vie, l’autre attend de connaître sa peine, dans le cadre d’une procédure de plaider-coupable. Pour les 10 autres détenus de Guantánamo pas encore jugés, la procédure se poursuit.

P. Zehr

Voir aussi

Turquie,taux de chômage

Turquie | Le taux de chômage à 12,1% en août (TUIK)

Le taux de chômage a été de 12,1% en Turquie, en août 2021, a indiqué …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.