SIEL | Khalil Hachimi Idrissi signe l’ouvrage “MAP, une certaine histoire du Maroc 1959-2020”

SIEL 2022,Khalil Hachimi Idrissi,histoire du Maroc

Le pavillon de l’ () au 27ème Salon de l’édition et du livre (SIEL) de a abrité, jeudi, la cérémonie de signature, par le Directeur général de l’Agence, Khalil Hachimi Idrissi, de l’ouvrage “, une certaine histoire du 1959-2020”.

Un large spectre de personnalités du monde de la culture, de l’édition, des médias et de la politique a pris part à la cérémonie de signature de ce livre de 600 pages, édité en 2021 et qui offre un précieux éclairage sur l’histoire du contemporain à travers le prisme des dépêches de la .

Agrémentée d’une belle sélection de photos, la publication revient sur des moments forts et des périodes chaxrnières de l’histoire du Royaume, dont les journalistes de l’Agence ont été à la fois les témoins et les rapporteurs.

Dans une déclaration à la presse à cette occasion, M. Hachimi Idrissi a indiqué que cet ouvrage constitue “un produit spécial et singulier dans le secteur de l’édition au ”, en ce sens qu’il revisite des pans de l’histoire du Royaume s’étendant de la fin des années 60 du siècle passé à l’année 2020.

“MAP, une certaine 1959-2020” présente “une lecture spécifique de l’histoire du Maroc au travers des dépêches de l’Agence et des plumes de ses journalistes qui sont les historiographes du quotidien”, a souligné le Directeur général de la MAP, ajoutant que cette publication a le mérite d’institutionnaliser ce travail de documentation historique du quotidien et de présenter au public un aperçu panoramique sur l’évolution du paysage politique, social et culturel du Maroc qui est susceptible d’intéresser les chercheurs et les académiciens.

L’ouvrage met entre les mains des lecteurs “une base de données regroupées dans une seule publication” où politologues, sociologues, anthropologues et linguistes peuvent piocher pour présenter aux générations futures une nouvelle lecture, scientifique et bien documentée, de l’histoire contemporaine du Maroc, a-t-il expliqué.

Le livre aborde une multitude de thèmes, notamment le pluralisme politique comme choix irréversible de l’Etat marocain, l’ouverture économique, la gestion de l’eau, le Plan Maroc Vert, les nouveaux métiers promus par le plan Emergence, le rôle fondamental de la Commanderie des croyants, la diversité culturelle et la politique internationale du Royaume.

Dans la préface intitulée “Un traité de marocanité”, le Directeur général de la MAP qualifie cet ouvrage de “vraie gageure, un défi qui, à mesure que le projet avançait, laisse apparaître des difficultés parfois rédhibitoires”.

Lire aussi
La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement prend part au 27è SIEL

“Mais en se basant sur une solide chronologie des faits historiques couverts par les journalistes de la MAP, une sacrée histoire finit par se dégager, une construction au jour le jour d’une nation, un jeu de Lego institutionnel au résultat non garanti et à l’issue parfois incertaine et un projet de société”, relève M. Hachimi Idrissi.

Trois Monarques sont concernés par cette histoire du Maroc particulière depuis la création de la MAP en 1959. Trois règnes avec trois empreintes différentes, trois approches différentes et surtout trois périodes aux caractéristiques si différentes, fait-il observer.

Feu Sa Majesté “Mohammed V, le père de l’indépendance a fondé son règne sur deux légitimités exceptionnelles, celle de la Révolution du Roi et du peuple et celle du pacte pour l’indépendance avec le mouvement national”, rappelle le DG de la MAP, soulignant que la puissance de ces légitimités a mis la monarchie marocaine en position fédératrice qu’elle continue de jouer à ce jour.

Le règne de Feu SM Hassan II a été marqué par l’effort institutionnel inlassable pour bâtir un État moderne sur une base constitutionnelle solide, précise-t-il, ajoutant que le regretté Souverain a renforcé le pacte politique marocain et a créé, avec habileté, les conditions objectives de la transition démocratique et de l’alternance consensuelle au pouvoir.

“Avec SM le Roi Mohammed VI (…) le volontarisme, une vision anticipatrice, l’esprit de décision et le suivi méticuleux des projets ont donné un coup de fouet à un Royaume endormi”, soutient M. Hachimi Idrissi, soulignant qu’à partir de là, les réformes ont embrassé tous les secteurs.

Cette histoire du Maroc à travers l’Agence montre aussi, selon le DG de la MAP, que le Royaume a subi une transformation urbaine qui a changé sa sociologie et sa culture, donnant lieu à la réforme de la Moudawana, une œuvre décisive du Souverain, qui a transformé les rapports homme-femme en profondeur, donnant à chacun ses droits légitimes.

A la lecture méthodique de “MAP, une certaine histoire du Maroc 1959-2020”, “l’on sort sans conteste plus édifié sur ce qu’est le Maroc de 2021, et plus proche de cette notion difficile à saisir pour les non-initiés de ce qu’est la Marocanité”, affirme-t-il.

LR/MAP

Voir aussi

Ouarzazate,Artisanat

Ouarzazate | 10ème Rencontre internationale d’artisanat

La 10ème édition de la Rencontre internationale d’artisanat de Ouarzazate sera organisée du 1er au …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...