Sahara Marocain | La participation record aux élections dans les provinces du Sud, “meilleure preuve” que l’idée du référendum est dépassée

Elections 2021 Maroc,Sahara marocain,El Mokhtar Ghambou

Le taux de participation record enregistré dans les régions du Sahara marocain à l’occasion des élections communales, régionales et législatives du 8 septembre est la “meilleure preuve” que l’idée du référendum est “absurde et surtout dépassée”, a affirmé l’ambassadeur du Maroc au Kenya, M. El Mokhtar Ghambou.

“Pour ceux qui continuent à douter du choix des citoyens marocains des provinces du Sud, les élections communales, régionales et législatives du 8 septembre est la meilleure preuve que le référendum est absurde et surtout dépassé. Le taux de participation record enregistré au Sahara marocain dépasse largement le taux enregistré à l’échelle nationale durant ce triple scrutin”, a souligné le diplomate marocain qui était, jeudi soir, l’invité du journal télévisé de la chaîne kényane “TV 47”.

L’ambassadeur du Royaume a fait observer que les Nations Unies ont fini par comprendre que l’idée d’un référendum est irréaliste, notamment après 2007 quand le Maroc a présenté son plan d’autonomie pour ses provinces du Sud, relevant que “l’ONU opte désormais pour une solution politique pour le règlement du conflit”.

Le Sahara marocain est aujourd’hui au bord d’un décollage économique sans précédent, a-t-il poursuivi, faisant constater que les provinces du Sud du Royaume sont dotées d’institutions démocratiques solides comme en témoigne le taux de participation électorale.

Interrogé sur la décision d’Alger de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc, M. Ghambou a expliqué qu’il s’agit d’une décision unilatérale qui a extrêmement déçu les peuples algérien et marocain frères.

“Les relations entre les deux peuples sont aussi riches et profondes qu’elles ne peuvent pas être réduites à un calcul politique”, a-t-il dit, ajoutant que l’histoire montre que “les régimes dirigés par l’armée investissent dans les conflits et non dans la paix”.

Malgré les nombreuses campagnes d’hostilités menées par le régime algérien contre le Royaume et sa décision unilatérale de rompre les relations diplomatiques, le Maroc reste toujours “un partenaire crédible et loyal pour le peuple algérien”, a soutenu l’ambassadeur marocain.

Abordant les liens entre Rabat et Nairobi, M. Ghambou a estimé que les relations de coopération entre les deux pays sont sur la bonne voie, ajoutant que le Maroc et le Kenya sont deux puissances régionales dont les économies sont très complémentaires.

“Nos deux pays ont d’énormes opportunités à saisir dans les domaines de l’agriculture et du tourisme en s’appuyant notamment sur le benchmarking”, a-t-il indiqué, notant que le groupe marocain OCP pourrait accompagner le gouvernement kényan dans ses efforts de promotion de l’agriculture en fournissant des fertilisants aux agriculteurs kényans.

Le diplomate a rappelé que les relations liant le Maroc et le Kenya sont inspirées de l’amitié historique entre le fondateur du Kenya feu Jomo Kenyatta et feu SM le Roi Hassan II, ajoutant que “les deux pays sont appelés aujourd’hui à raviver ces relations historiques”.

LR/MAP

Voir aussi

RNI,chef de gouvernement maroc,Aziz Akhannouch

Des consultations seront engagées avec les partis pour la formation d’une majorité cohérente et homogène

Des consultations seront engagées avec les partis pour la formation d’une majorité cohérente, homogène et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.