Sahara | Il y a un an, une Proclamation américaine historique qui marque un tournant majeur

Les Etats-Unis adoptent officiellement la carte complète du Maroc-1

Il y a un an jour pour jour, les Etats-Unis ont annoncé, à travers une Proclamation solennelle, la reconnaissance de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara. Ce tournant historique est à la hauteur des liens séculaires et multiformes entre deux alliés qui ont en partage plus de deux siècles d’histoire fondée sur l’amitié et la considération ainsi que sur des intérêts conjoints et des valeurs communes pour la paix, la stabilité et le développement.

La Proclamation du 10 décembre 2020 est gravée en effet dans le marbre comme une date mémorable de la relation entre Rabat et Washington, une alliance patiemment construite, entretenue et consolidée de part et d’autre. Elle représente un tournant majeur en vue d’un dénouement définitif d’un conflit régional artificiel qui n’a que trop duré.

C’est à l’issue d’un entretien téléphonique avec Sa Majesté le Roi Mohammed VI que le Président américain d’alors, M. Donald Trump avait annoncé la décision historique des Etats-Unis de reconnaître la marocanité “pleine et entière” du Royaume sur son Sahara.

“Les États-Unis affirment, comme l’ont déclaré les administrations précédentes, leur soutien à la proposition d’autonomie du Maroc comme seule base d’une solution juste et durable du différend sur le territoire du Sahara”, relève le texte de la Proclamation qui ajoute que “par conséquent, à partir d’aujourd’hui, les États-Unis reconnaissent la souveraineté marocaine sur l’ensemble du territoire du Sahara”.

Les Etats-Unis “réaffirment leur soutien à la proposition d’autonomie sérieuse, crédible et réaliste du Maroc comme seule base pour une solution juste et durable du différend”.

Et le texte de la Proclamation de poursuivre: “pour faciliter les progrès vers cet objectif, les États-Unis encourageront le développement économique et social avec le Maroc, y compris sur le territoire du Sahara occidental, et à cette fin ouvriront un consulat sur le territoire du Sahara occidental, à Dakhla, pour promouvoir les opportunités économiques et commerciales pour la région”.

A travers ce décret présidentiel, qui a une force juridique et politique indéniable, la plus grande puissance mondiale, et membre permanent du Conseil de sécurité, à l’influence notable sur la politique internationale, consacre, une fois de plus, la légitimité et la justesse de la première cause nationale.

Lire aussi
Sahara : Horst Kohler reçu au Conseil de sécurité

Cette reconnaissance a été, tout naturellement, consacrée par l’administration de l’actuel locataire de la Maison Blanche, le président Joe Biden.

De manière on ne peut plus claire, c’est bien la continuité de la ligne politique des Etats-Unis qui est de mise sur ce dossier clé pour son allié stratégique, le Maroc.

Dès sa publication, le texte de la Proclamation sur le Sahara avait été aussitôt distribué aux 193 Etats membres des Nations-Unies, en tant que document officiel du Conseil de sécurité.

Dans la lettre adressée à cette occasion au président du Conseil de sécurité, et dont copie a été envoyée au Secrétaire général de l’ONU, les Etats-Unis ont rappelé que la proposition marocaine d’autonomie est “le seul fondement d’une solution juste et durable” au différend sur le Sahara.

Le décret présidentiel américain ne fait, à cet égard, que réaffirmer le soutien constant de Washington, exprimé par les administrations consécutives, tant démocrates que républicaines, à la proposition d’autonomie comme étant “sérieuse, crédible et réaliste” et, de ce fait, seule base pour une solution juste et durable à ce différend régional.

Vis-à-vis du Maroc, un allié stratégique pour la paix, la stabilité et le développement dans la région et en Afrique, cette reconnaissance est l’aboutissement normal d’une relation bilatérale de longue date fondée sur un partenariat privilégié, et des intérêts et des valeurs communs.

A l’image de ses prédécesseurs, l’administration Biden a apporté un ferme soutien à l’Initiative marocaine d’autonomie en tant que solution sérieuse, crédible et réaliste pour clore définitivement le différend régional autour du Sahara. De même, elle a réaffirmé le soutien à la Déclaration tripartite entre le Maroc, Israël et les Etats-Unis, signée le 22 décembre 2020, avec l’engagement d’aller de l’avant dans sa mise en œuvre dans différents domaines.

Il faut dire que pour les Etats-Unis, le Maroc est un allié “majeur”, dont le rôle et la stabilité sont d’autant plus importants dans un contexte régional de conflits et de turbulences.

Par Omar ACHY

LR/MAP

Voir aussi

BRI,Maroc,Chine

Initiative “La Ceinture et la Route” | Le Maroc et la Chine entament une nouvelle ère de coopération

L’initiative “la Ceinture et la Route” (BRI), porteuse d’un esprit de paix, de coopération, d’ouverture, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...