Résilience agricole | Le Maroc et l’Australie souhaitent renforcer leur coopération

Le Maroc et l’Australie ont exprimé, samedi à Rome, leur volonté de renforcer davantage la coopération bilatérale en matière de résilience agricole, un “défi partagé par les deux pays”.

En marge de sa participation à la 43e session de la Conférence de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural, des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, a examiné avec son homologue australien, Murray Watt, les moyens de renforcer la coopération agricole maroco-australienne, par le biais, notamment de la recherche scientifique et la formation sur les questions liées à la résilience de l’agriculture.

“Nous visons l’accélération de notre collaboration à plusieurs niveaux, en l’occurrence l’adaptation à la sécheresse et la résilience agricole”, a déclaré à la MAP M. Sadiki, notant que “l’Australie est confrontée à la sécheresse, un défi auquel fait face également le Maroc”.

Pour sa part, le ministre australien a affirmé à la MAP que les deux pays partagent, malgré la distance, des défis en commun, notamment la durabilité des systèmes agroalimentaires, faisant part de sa ferme volonté d’approfondir la coopération bilatérale dans ce domaine au bénéfice des deux parties.

Les relations entre le Maroc et la Hongrie ont connu une évolution considérable au cours des dernières années

En présence de la représentante permanente adjointe du Royaume du Maroc auprès des Agences des Nations Unies à Rome, Houda Ayouch, les ministres ont également mis en avant le rôle du développement humain dans l’agriculture, insistant sur la nécessité de consolider l’attractivité du secteur auprès de la jeunesse afin de garantir un avenir durable et une continuité des efforts.

Plus tôt, le ministre marocain s’était entretenu avec ses homologues espagnol et ghanéen. Le rôle du Royaume dans la sécurité alimentaire régionale et son expérience pionnière en matière d’agriculture et de gestion des ressources hydriques ont été, respectivement, au cœur de ces entrevues.

Le Maroc a pris part à l’ouverture de la 43e session de la Conférence de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui sera marquée par l’élection du Directeur général de l’organisation et une série de tables rondes de haut niveau autour de la gestion intégrée des ressources hydriques.

Le chômage s’installe au Maroc | Pourquoi en sommes-nous là ?

Organe directeur suprême de la FAO, la Conférence formule des recommandations sur les questions alimentaires et agricoles mondiales et examine les questions de politique de gouvernance mondiale.

L’élection du Directeur général de l’organisation pour les quatre prochaines années est prévue dimanche. Le DG sortant, Qu Dongyu de Chine, a été élu pour la première fois en juin 2019. Il se présente pour un nouveau mandat sans opposition pour être réélu, selon la FAO.

LR/MAP

,

Voir aussi

Pékin | Ouverture de la 10e Conférence ministérielle du Forum de coopération Chine-États Arabes avec la participation du Maroc

la 10e Conférence ministérielle du Forum de coopération Chine-États arabes s’est ouverte, jeudi à Pékin, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...