Agriculture | Le Ghana aspire à bénéficier de l’expérience pionnière du Maroc

Le Ghana aspire à bénéficier de l’expérience pionnière du Royaume, qui a réalisé des “avancées notables” en matière d’agriculture et de gestion des ressources hydriques, a affirmé, samedi à Rome, le ministre ghanéen de l’Alimentation et de l’Agriculture, Bryan Acheampong.

A l’issue d’entretiens avec le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural, des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, M.Acheampong a déclaré à la MAP que “le Maroc, doté d’une grande expertise, a énormément à partager avec les pays du continent, notamment le Ghana”, exprimant sa volonté de renforcer davantage la coopération entre Rabat et Accra dans le domaine agricole pour saisir mutuellement les opportunités dont regorgent les deux pays.

Par ailleurs, le ministre a salué l’engagement du Maroc en faveur de la sécurité alimentaire en Afrique, citant, dans ce sillage, le rôle stratégique de l’Office chérifien du phosphate (OCP), premier exportateur mondial de phosphates.

De son coté, M.Sadiki a fait part de la disposition de son département à consolider davantage la coopération bilatérale maroco-ghanéenne dans le secteur agricole, à travers notamment l’échange de bonnes pratiques.

Dans une déclaration à la MAP, le ministre a indiqué que cette entrevue, tenue en présence de la représentante permanente adjointe du Royaume du Maroc auprès des Agences des Nations Unies à Rome, Houda Ayouch, a été “l’occasion d’examiner les moyens de booster la mise en œuvre du mémorandum d’entente liant les deux pays”, annonçant qu’”un comité mixte sera mis en place pour accélérer son exécution”.

Tenus en marge de la 43e session de la Conférence de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les entretiens ont aussi permis de se pencher sur plusieurs questions d’intérêt commun, en l’occurrence les chaines de valeur, la production agricole, la formation et la recherche, l’économie bleue, l’irrigation et les systèmes alimentaires, a-t-il fait savoir.

Le Maroc a pris part à l’ouverture de la 43e session de la Conférence de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui sera marquée par l’élection du Directeur général de l’organisation et une série de tables rondes de haut niveau autour de la gestion intégrée des ressources hydriques.

Organe directeur suprême de la FAO, la Conférence formule des recommandations sur les questions alimentaires et agricoles mondiales et examine les questions de politique de gouvernance mondiale.

L’élection du Directeur général de l’organisation pour les quatre prochaines années est prévue dimanche. Le DG sortant, Qu Dongyu de Chine, a été élu pour la première fois en juin 2019. Il se présente pour un nouveau mandat sans opposition pour être réélu, selon la FAO.

LR/MAP

,

Voir aussi

Nasser Bourita,Addis-Abeba,Taye Atske Selassie,Sommet de l’Union africaine,Éthiopie

Addis-Abeba | Bourita s’entretient avec le ministre éthiopien des Affaires étrangères

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...