Réaction au discours royal d’ouverture du Parlement (11 octobre 2013)

El Habib Choubani, ministre chargé des Relations avec le Parlement

El habib houbani

«L’opposition a des droits et des obligations»

Comment appréciez-vous l’appel royal à mettre sur pied une loi réglementant l’action de l’opposition?

SM le Roi a interpellé l’opposition sur l’importance d’un cadre juridique qui définit les droits et les obligations de l’opposition. Il est certain que l’opposition a des obligations, mais aussi des droits incontestables qui doivent être protégés juridiquement et constitutionnellement, dans le cadre d’une démocratie.

Quel est le rôle de cette loi pour l’opposition?

Ce cadre juridique sera là pour redéfinir les contours d’une opposition qui œuvre de façon démocratique, mais aussi productive, dans le cadre de la complémentarité entre majorité et opposition, dans l’intérêt suprême du pays.

Et pour ce qui est de la gouvernance?

SM le Roi a souligné la gouvernance, dans le cadre des grands projets de réforme relatifs à la régionalisation et mis l’accent sur le fait qu’un certain nombre de responsabilités locales, en relation avec la vie et le quotidien des Marocains, relèvent des compétences des élus.

Où en est l’arsenal juridique qui définit justement ces compétences?

Nous avons grand besoin, aujourd’hui, d’accélérer la mise en place, au grand jour, du cadre juridique organisationnel relatif aux collectivités territoriales et à leurs compétences, pour ensuite passer à la vitesse supérieure sur les plans législatif et de contrôle.

SM le Roi a défini les contours de la nouvelle diplomatie parallèle. Quel rôle pour le parlement?

Effectivement, SM le Roi a appelé tous les Marocains à se mobiliser dans le cadre de la diplomatie de la communication, mais aussi et surtout à une diplomatie offensive et non plus seulement défensive, suivant les circonstances ou la conjoncture. Il faut donc, suivant les orientations royales, conjuguer les efforts de toutes les forces vives de la nation, avec toutes ses composantes, gouvernement, parlement et société civile. Il faut rester vigilant pour contrecarrer l’offensive continue des adversaires de notre intégrité territoriale. L’affaire de notre intégrité territoriale est une affaire juste qui jouit de l’unanimité du peuple. Il faut seulement travailler dans le cadre d’une stratégie, loin de toute logique partisane ou autre. Seul l’intérêt national devrait primer.

Propos recueillis par Mohammed Nafaa

 

…………………………………………………………..

Driss Lachgar, 1er secrétaire de l’USFP

Driss lachgar

«Il faut faire évoluer la diplomatie parallèle»

Le discours royal au Parlement a tracé les orientations générales de la politique générale du pays, du gouvernement comme du parlement…

En effet, SM le Roi a défini les nouvelles orientations pour les collectivités locales, la gouvernance, la régionalisation et, à la tête de ces priorités, le dossier de notre intégrité territoriale. Sur ce volet, le discours royal a enregistré que les avancées du Maroc dans ce domaine ne doivent pas nous inciter à ralentir la cadence. Dans ce sens, le Souverain a loué les efforts de la diplomatie parallèle tout en appelant à faire plus.

Qu’a fait l’USFP dans ce domaine de la diplomatie parallèle?

Il faut reconnaître que le parti a assumé ses rôles et responsabilités. Nous sommes allés au sud du Royaume, mais aussi en Mauritanie et dans les pays en relation avec le Sahel et le Sahara. Nous nous sommes aussi activés dans le cadre de l’Internationale socialiste. En témoigne la visite au Maroc du son président, Andréa Papandreou, et du secrétaire général de l’Internationale socialiste.
Nous demeurons comme toujours soucieux de faire évoluer l’action diplomatique parallèle suivie par le parti au niveau arabe, la carte du monde ayant subi des transformations notoires, comme la carte géopolitique de la Méditerranée.

Et pour ce qui est de la gouvernance?

Sur ce volet encore, SM le Roi a démontré dans son discours devant le Parlement qu’il avait une grande connaissance de son pays, ville par ville, je dirais aussi quartier par quartier, jusqu’au moindre caillou.

Qu’est-ce qui vous interpelle dans cette question de la gouvernance?

En ce qui me concerne personnellement, le volet gouvernance pose une grande question, à savoir «quelle réforme institutionnelle et législative pour résoudre ce dysfonctionnement de la gouvernance?». Aussi avons-nous décidé, pour cette nouvelle session parlementaire, de redoubler d’efforts pour trouver la formule organisationnelle adéquate d’une bonne gouvernance qui puisse permettre une gestion harmonieuse et non rebutante.

Et pour ce qui est de la mise en œuvre de la Constitution?

SM le Roi nous a rappelé, dans les discours du 20 août et du 12 octobre derniers, ce que nous devrions entreprendre dans ce sens en tant que gouvernement, parlement et partis politiques, pour garantir un équilibre et réfléchir sur la loi devant réglementer l’opposition.

Quel suite comptez-vous donner à cette suggestion royale?

En tant que groupe parlementaire, nous allons déposer une proposition de loi, espérant que l’ensemble des parties mettent la main dans la main pour garantir justement cet équilibre tant recherché.

Propos recueillis par MN

 

…………………………………………………………………

Ahmed Zaïdi, chef du groupe USFP à la Chambre des représentants

Ahmed zadi

«SM le Roi a mis le doigt sur la plaie»

Qu’évoque pour vous le message royal lors de l’ouverture de la nouvelle session parlementaire, concernant l’opposition?

SM le Roi a mis le doigt sur la plaie en définissant les contours d’un modèle d’action parlementaire; action collective qui ne peut être ainsi qu’en définissant les droits de l’opposition.

SM le Roi a appelé à une loi relative à l’opposition…

La proposition royale est une initiative louable et verse dans le sens de la vraie gestion parlementaire dans l’Hémicycle.

Voir aussi

Ivanka Trump : La femme qui murmure à l’oreille des femmes… Et de son père

Ivanka Trump : La femme qui murmure à l’oreille des femmes… Et de son père

Elle est belle. Elle est gracieuse. Elle est souriante. Dans une autre vie, elle a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.