Flash Infos

Patrimoine culturel : Du nouveau au site archéologique de Lixus !

Patrimoine culturel : Du nouveau au site archéologique de Lixus !Patrimoine culturel : Du nouveau au site archéologique de Lixus !Patrimoine culturel : Du nouveau au site archéologique de Lixus !

(Photos Achour)

Dans le cadre de la célébration du Mois du patrimoine, le ministre de la Culture et de la Communication a procédé, samedi 20 avril 2019, à l’ouverture  officielle du site archéologique «Lixus».

Cet évènement de haute importance traduit la mise en œuvre du Plan d’action du ministère pour valoriser et conserver le patrimoine national.

Un levier de développement

Le Plan d’action consiste notamment à consacrer les efforts consentis dans ce sens et rapprocher le patrimoine culturel du Royaume de l’ensemble des Marocains, pour en faire un levier de développement durable dans la région et créer une destination culturelle et touristique locale, régionale et nationale.

Vestiges archéologiques

Après avoir sombré dans l’oubli des siècles durant, les recherches archéologiques ont permis au site de Lixus (Larache) de revivre, considéré qu’il est comme l’une des plus grandes métropoles de l’Occident méditerranéen, puisque la ville couvrait, à elle seule, une superficie de pas moins de 14 hectares.

En effet, les fouilles entreprises sur le site de Lixus (62 hectares actuellement) ont permis de mettre en évidence d’importants vestiges archéologiques, couvrant à peu près toute l’histoire du site. Même si ces fouilles n’ont concerné que 10% de la superficie du site, elles ont, néanmoins, contribué à la connaissance des particularités de la cité, ainsi qu’à la découverte de monuments et d’objets archéologiques d’une grande valeur artistique et historique, dont le quartier industriel, qui est un complexe spécialisé dans la fabrication des salaisons de poissons; et le quartier résidentiel, à savoir un ensemble de demeures situées au sommet de la colline. Ce quartier est composé de maisons romaines à péristyles, spacieuses et richement décorées, attestant de l’aisance dans laquelle vivaient les propriétaires des usines de salaison et des fermes de l’hinterland de la ville.

Dans la foulée, il convient de citer le complexe architectural à caractère palatial occupant le sommet de la colline; et le secteur appelé jadis «Quartier des temples». Ce secteur était habité depuis l’époque phénicienne (14ème siècle av. J.-C) à l’époque romaine. Il fut l’objet d’un réaménagement important. Le quartier comporte plusieurs édifices, dont des temples, des thermes publics, une maison d’époque médiévale et une mosquée.

Une pièce maîtresse

Enfin, une pièce maîtresse: le quartier du théâtre-amphithéâtre. Un monument mixte de spectacle, qui servait à la fois à la présentation des pièces de théâtre et de musique et aux combats des gladiateurs et des fauves. Il est considéré comme un monument mixte unique en son genre en Afrique du Nord.

Lixus, qui se situe sur la rive de l’Oued Loukkos, était un centre de commerce, puis s’est développée en véritable ville qui exportait des produits locaux et importait de l’étranger.

Patrimoine international

Lançant la célébration officielle du Mois du patrimoine et l’ouverture du Lixus historique, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laâraj, a souligné que ce site porte en lui toutes les composantes d’un patrimoine international et «nous met face à une responsabilité nationale de conserver son authenticité». Le ministre a fait savoir qu’il a donné ses consignes pour la mise en œuvre d’un programme de recherches archéologiques qui sera doté d’un budget, pour faire la lumière sur les différents aspects de l’histoire du site Lixus. M. Laâraj a, par ailleurs, annoncé la construction d’une entrée au site depuis l’autoroute.

Un témoin capital de l’histoire du Maroc

Le site archéologique de Lixus, a conclu le ministre de la Culture, «ne sera plus jamais pour le visiteur synonyme de quelques amas de vieilles pierres et de ruines, mais un témoin capital de notre histoire et une source de connaissance et de fierté. Il aura livré à notre siècle les secrets d’un passé glorieux».

DNES à Lixus (Larache): Mohammed Nafaa

Voir aussi

Fédération Marocaine des Editeurs de Journaux | Une page est tournée !

Fédération Marocaine des Editeurs de Journaux | Une page est tournée !

Le vendredi 3 juillet 2020 restera la date où la Fédération Marocaine des Editeurs de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.