Flash Infos

Installé au Maroc : Campus ESSEC Afrique souffle sa deuxième bougie

Installé au Maroc : Campus ESSEC Afrique souffle sa deuxième bougie

Créée en 1907, ESSEC Business School est une institution académique d’excellence. Elle s’est installée dans son nouveau campus de Rabat, en avril 2017, pour former des cadres africains pour l’Afrique.

Ce n’est pas un hasard si l’ESSEC Business School a jeté son dévolu sur le Maroc. Il y a à cela plusieurs raisons stratégiques, ainsi que la proximité géographique et linguistique, un potentiel extraordinaire et des opportunités de développement dans plusieurs secteurs clés: digitalisation, développement durable, éducation, gestion des territoires, etc. C’est aussi grâce à une politique de développement économique Sud-Sud impulsée par les pouvoirs publics au Maroc, souligne Thierry Sibiende, Directeur Général ESSEC Afrique et Europe.

Pour Sibiende, l’ESSEC, «avec son esprit pionnier, ambitionne de se différencier et se positionner en tant que Business School de référence au Maroc, dans un premier temps et ensuite en Afrique, pour ainsi perpétuer le gage de qualité et d’excellence qui fait sa réputation depuis 1907».

La deuxième bougie

L’ESSEC a soufflé la deuxième bougie du campus en s’associant à la Fondation des cultures du monde, pour l’organisation d’une nouvelle édition de «Come to my home», un évènement à caractère intellectuel, mais également culturel. «C’est une manifestation qui a pour objectif de mettre en avant la pluridisciplinarité et le dynamisme du campus, mais aussi l’ancrage territorial, par le biais du partage de la richesse culturelle de l’Afrique et du Maroc»,  conclut le Directeur général de l’ESSEC.

Programme riche et diversifié

L’ESSEC a fêté comme il se devait, en soufflant la deuxième bougie du campus, un programme riche et diversifié pour cette édition de «Come to my home» qui a débuté par un forum sous le thème «Demain: l’Afrique et le Maroc, ce qui nous attend», animé par des Professeurs de l’ESSEC, avec la participation d’experts locaux et internationaux et l’organisation de tables rondes et de conférences.

Enjeux et opportunités

Le Forum a également abordé les enjeux et les opportunités du développement durable au Maroc et en Afrique, bouclant sur la musique, la danse et la poésie. Sur ce volet, nous avons été agréablement surpris de voir sur le plateau un professeur, ex-directeur de l’ISCAE et ancien ministre de la Communication, Driss Alaoui Mdaghri, qui a chanté et lu des poésies faisant découvrir les cultures marocaine et africaine, dans un esprit, a dit Thierry Sibiende, «de tolérance et de concorde entre les différentes cultures».

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Un Marocain médaillé de bronze aux 32-èmes Olympiades internationales d’informatique

Mohamed El Khatri médaillé de bronze aux 32-èmes Olympiades internationales d’informatique

L’élève marocain Mohamed El Khatri a remporté la médaille de bronze lors de la finale …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.