Migration | Le Maroc a pris des décisions “importantes et courageuses” (Sekkouri)

Le Maroc, sous l’impulsion éclairée de SM le Roi Mohammed VI, a pris des décisions « importantes et courageuses » pour mettre en œuvre une approche globale en matière migratoire, a souligné, mardi à Cadix, le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri.

« Avec ambition, détermination et engagement, le Maroc a fait de la gestion migratoire un vrai projet de société porté par SM le Roi Mohammed VI faisant ainsi du Royaume un exemplaire à suivre en la matière », a affirmé Y. Sekkouri à l’ouverture de la 6ème Conférence ministérielle du Dialogue Euro-africain sur la Migration et le Développement,  »Processus de Rabat’’, se tient mardi et mercredi dans la ville andalouse.

« Le Maroc, devenu un pays d’accueil de la migration, a pris des décisions importantes et courageuses, notamment en ce qui concerne le plan de la régularisation de près de 50.000 dossiers de migrants établis au Maroc », a relevé le ministre, assurant que le Maroc est « engagé auprès du continent africain qui est le sien ».

Patrimoine de l'UNESCO | Le Maroc à l'avant-garde des pays d'Afrique

Partant de cette réalité et de ses convictions, le Maroc envisage la migration comme une « opportunité et pas seulement une contrainte », a dit Y. Sekkouri, faisant observer que pour le Royaume la migration doit être traitée « comme facteur de rapprochement entre les peuples et les civilisations, un pilier de développement et de coopération internationale et un vecteur de solidarité ».

Le Maroc, qui prendra la présidence du Processus de Rabat à la fin de la Conférence ministérielle de Cadix, s’engage à continuer les efforts déployés par l’Espagne pour « donner à cet espace l’élan nécessaire, faciliter l’action et trouver des territoires d’entente entre tous les partenaires pour trouver des solutions aux défis posés en matière migratoire », a martelé le ministre.

« Le Processus de Rabat nous permet d’exercer un leadership réinventé et décomplexé sans autorité et où chaque pays apporte son approche et espère, dans un cadre multilatéral à travers une coopération exemplaire entre le Nord et le Sud, trouver une impulsion suffisante, la bonne pratique, la construction, la coopération, l’entente mutuelle, l’écoute et de la compréhension et l’estime pour pouvoir régler les problèmes en matière migratoire », a, encore, dit Y. Sekkouri, relevant que le Maroc s’engage à œuvrer inlassablement pour atteindre les objectifs fixés par ce Processus ambitieux.

Maroc/ COVID-19 | 61 nouveaux cas confirmés, 8.132 au total

La 6ème Conférence ministérielle du Dialogue Euro-africain sur la Migration et le Développement,  »Processus de Rabat’’ a pour objectif d’examiner et d’adopter la Déclaration politique et le Plan d’action de Cadiz.

Ce programme de coopération pluriannuel fixe des objectifs stratégiques qui guideront les activités du Processus de Rabat et de ses partenaires pour la période 2023-2027.

Le Processus de Rabat a été fondé en 2006 en tant que plate-forme de dialogue pour les autorités nationales des pays d’origine, de transit et de destination le long des routes migratoires d’Afrique de l’ouest et centrale. L’initiative reposait sur la reconnaissance du fait que la réponse à apporter aux flux migratoires exigeait une réponse coordonnée de la part de tous les pays concernés.

LR/MAP

,

Voir aussi

Banjul,Nasser Bourita,OCI,Mauritanie

Nasser Bourita s’entretient à Banjul avec son homologue mauritanien

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...