Médiation | La stabilité de la Libye, une priorité pour le Maroc

maroc-libye

La Libye tente depuis dix ans maintenant de sortir du tourbillon dans lequel elle se trouve. Entre crise politique et insécurité galopante, le peuple libyen est dans une situation peu enviable. Le Maroc ne reste pas indifférent à cette situation.    

En 2015, le Royaume a abrité des négociations de paix inter-libyennes à Skhirat. Ces pourparlers ont abouti à la formation d’un gouvernement d’entente et d’un Conseil Suprême de l’Etat.

Initiatives sincères et efforts soutenus 

Dans le sillage de son engagement continu à soutenir et accompagner le peuple libyen sur sa voie vers la paix, le Maroc a organisé le 6 septembre 2020, un deuxième cycle de négociations, cette fois-ci à Bouznika, le 6 septembre 2020. Ce deuxième round de pourparlers libyens qui s’est déroulé dans un climat positif, a abouti à des compromis, incluant l’établissement de normes claires pour mettre fin à l’état de division institutionnelle en Libye. Lors de cette réunion de concertation entre les principaux protagonistes de la crise libyenne, le Maroc a insisté, par la voix de son ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita, sur le fait que la solution au conflit libyen, repose sur des principes fondamentaux, à savoir notamment la conviction que la solution ne peut être que politique, et la confiance à l’égard des capacités des institutions libyennes légitimes à engager un dialogue responsable dans l’intérêt de la Libye.

Des résultats concrets

Persévérant sur la voie réconciliatrice et fidèle à ses promesses et engagements, le Maroc a abrité une réunion consultative et de coordination des membres de la Chambre des représentants libyenne. Cette rencontre qui s’est tenue du 23 au 28 novembre 2020 à Tanger, s’était soldée par un accord sur la tenue d’une réunion de la Chambre des représentants à Ghadamès (ouest de la Libye) pour mettre fin à la situation de division institutionnelle dans le pays. Deux mois plus tard (22 janvier 2021), Bouznika accueillait un nouveau round de pourparlers inter-libyens, consacré à l’assignation des postes de souveraineté et la définition des critères et mécanismes pour les occuper, tels que prévus par l’article 15 de l’Accord politique conclu six ans plus tôt à Skhirat (décembre 2015). Cette nouvelle rencontre faisait suite à l’approbation, lors du Forum de dialogue politique libyen, en faveur de la création d’un mécanisme de sélection d’un nouveau pouvoir exécutif par intérim chargé de préparer les futures élections législatives libyennes prévues pour le 24 décembre 2021.  

Tout cela met bien en évidence le rôle joué par la diplomatie marocaine, pour la paix et la stabilité en Libye. Rôle que les responsables du gouvernement libyen légitime considèrent à sa juste valeur. En visite au Maroc, le 27 juin 2021, le Chef du gouvernement libyen d’union nationale, Abdelhamid Dabaiba, n’a d’ailleurs pas manqué de remercier le Maroc pour le soutien fort qu’il accorde, au plus haut niveau de l’Etat, dans le but de consolider le processus politique et sécuritaire dans son pays. «Nous saluons le Maroc et Sa Majesté le Roi pour leur soutien constant à l’égard de la Libye et nous demandons au Royaume de rouvrir son ambassade à Tripoli», a déclaré Dabaiba à l’issue de ses entretiens en tête-à-tête avec le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Etranger, Nasser Bourita. Le déplacement de Abdelhamid Dabaiba, a été précédé par la visite au Maroc, de la ministre libyenne des Affaires étrangères, Najla Mangoush, le 11 juin 2021. Lors d’une conférence de presse avec son homologue Nasser Bourita, Mangoush a appelé à la tenue d’un sommet des pays de l’Union du Maghreb Arabe, pour discuter des défis et enjeux sécuritaires dans l’espace Maghrébin. Les deux chefs de la diplomatie ont également annoncé la tenue prochaine d’une réunion mixte de la commission consulaire maroco-libyenne.

Le Maroc a contribué depuis le début de la crise libyenne aux efforts visant à parvenir à une résolution pacifique du conflit dans ce pays frère. L’engagement du Royaume procède des liens solides, sincères et humains unissant les deux pays.

M. Lourhzal

Ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement !

Nasser Bourita met les points sur les «i»

maroc-libye

Le 24 juin 2021, le Maroc recevait le Président de la Chambre des Représentants libyenne, Aguila Saleh, à l’invitation de son homologue marocain Habib El Malki. A l’issue de ses entretiens avec El Malki, Saleh a été reçu par le Chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita, au siège du ministre des Affaires étrangères à Rabat. S’en est suivie une conférence de presse commune des deux responsables. Ce fut l’occasion pour Bourita de rappeler que le Maroc se tiendra toujours aux côtés des institutions libyennes légitimes et soutiendra les efforts internationaux visant à résoudre la crise que traverse ce pays. De son côté, Aguila Saleh a précisé que le Maroc joue un rôle central dans le processus de règlement de la crise libyenne.  Répondant à une question sur les raisons ayant poussé le Maroc à décliner l’invitation de l’Allemagne à la conférence de Berlin II sur la Libye, Nasser Bourita a d’abord rappelé que le Royaume n’a pas été convié à la Conférence Berlin I organisée autour du dossier Libyen. «Le rôle du Maroc dans ce dossier n’a pas commencé avec la conférence de Berlin et se s’arrêtera pas avec cette conférence», a indiqué le Chef de la diplomatie marocaine. Nasser Bourita, a souligné en outre, que la participation aux conférences n’est pas l’objectif du Maroc, signalant que le Royaume se fixe comme principal devoir, d’être aux côtés des Libyens. La conférence de Berlin II sur la Libye s’est tenue, les 23 et 24 juin 2021 dans la capitale allemande. Le Maroc n’y a pas participé. En janvier 2020, le Royaume avait exprimé son étonnement face à son exclusion de la Conférence internationale sur la Libye (Berlin I).

Voir aussi

Dakhla,Covid-19

Covid | Des campagnes intensives de sensibilisation et de prévention à Dakhla

Des campagnes de sensibilisation intensives sont organisées, depuis plusieurs jours, dans de nombreux lieux et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.