Lutte contre la discrimination raciale | Les efforts du Maroc salués à Budapest

Les efforts consentis par le Maroc en faveur de la lutte contre la discrimination raciale et du renforcement de la coopération internationale en la matière, conformément à la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI, ont été salués à Budapest lors d’une cérémonie de célébration de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale.

Dans un communiqué, le Haut-Commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération (HCARAMAL) indique que cette célébration, organisée du 19 au 23 mars par la Fédération mondiale des anciens combattants (FMAC), a également été l’occasion de mettre en avant les rôles pionniers du Royaume dans les domaines de la protection des droits de l’Homme, la lutte contre la prolifération d’armes et le crime transfrontalier, la justice pénale, ainsi que dans les domaines économique, sociale, sécuritaire, culturel et environnemental.

Cette cérémonie a été par ailleurs marquée par un hommage aux lauréats du prix Radnóti Miklós et par la remise du titre d’ambassadeur de l’humanité au Haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, président de la FMAC, Mustapha El Ktiri, poursuit le communiqué.

FMI-BM | Le Maroc accueillera la communauté internationale dans un esprit de solidarité et d’engagement

À cette occasion, M. El Ktiri a salué le rôle du poète hongrois Radnóti Miklós dans la défense de la liberté et de l’égalité, soulignant l’importance de célébrer cette Journée internationale et d’en faire une occasion renouvelée de lutte contre la discrimination raciale dans toutes ses formes.

Il a, en outre, mis la lumière sur le rôle des anciens combattants comme gardiens de la paix, mettant en avant leur engagement constant dans la lutte contre la discrimination raciale, la consécration des principes de la paix, la sécurité, la liberté, la justice et la dignité humaine, ainsi que dans le renforcement de la tolérance et de l’ouverture.

La paix ne se limite pas à prévenir la guerre, mais comprend la justice et le respect mutuel, a-t-il dit, soulignant le besoin de renforcer la coopération internationale pour résoudre les conflits et éviter les tensions raciales.

La mémoire collective doit rester vivante et doit être transmise de génération en génération, a affirmé M. El Ktiri, appelant l’ensemble des institutions et organisations à s’engager dans une action commune visant la consolidation des valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité, de coexistence et de tolérance.

Feux de forêt | La superficie totale touchée a atteint 10.300 ha (Sadiki)

Cette cérémonie a également été l’occasion pour le Haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération d’effectuer plusieurs visites, entretiens et séances de travail, à l’instar de celle tenue avec le président de la Fédération internationale des résistants-Association antifasciste, Vilmos Hanti, qui a porté sur l’examen des moyens d’approfondir les relations de coopération et de concertation entre le HCARAMAL et la Fédération sur des questions relatives aux anciens combattants et résistants des deux pays, précise la même source.

Cette réunion a permis l’élaboration d’un appel conjoint pour l’instauration de la paix et la sécurité dans le monde, dans lequel les deux parties ont mis l’accent sur la nécessité de renforcer la paix et la justice, conformément au pacte humanitaire et de consolider les relations entre les deux institutions à travers l’échange d’expertises et d’expériences dans les domaines d’intérêt commun, conclut le communiqué.

LR/MAP

,

Voir aussi

ONU,Conseil de sécurité,algérie,Omar Hilale,Sahara

Clash au CS de l’ONU entre Omar Hilale et le MAE algérien sur la Méditerranée

Lors d’un débat ouvert au Conseil de sécurité de l’ONU sur “Le rôle des jeunes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...