mercredi 21 novembre 2018

Opération Smile Morocco : Mission chez les humanitaires du sourire

Depuis dix-huit ans, Opération Smile Morocco offre un soin médical et un suivi gratuit aux enfants et aux jeunes adultes souffrant de malformations faciales. L’Association diagnostique et opère gratuitement les personnes nées avec une fente labio-palatine, plus communément connue sous le nom de «bec-de-lièvre». Ce suivi est assuré au sein du Centre de cette association située dans la préfecture d’arrondissements Al Fida-Mers Sultan. Grâce aux actions et à l’assistance médicale de cette association, des centaines d’enfants ont pu retrouver leurs beaux sourires et continuer de vivre normalement après une chirurgie réparatrice de pointe. A quoi peut ressembler une mission chez les équipes humanitaires de cette organisation?

Jeudi 11 janvier, à 14h10, nous arrivions dans les locaux de l’hôpital Bouafi à Casablanca. De l’extérieur, la bâtisse semblait très calme. Mais à l’intérieur, le bloc opératoire était en pleine activité. Les médecins bénévoles de l’association Opération Smile Morocco étaient en action depuis déjà plus de huit heures. Venues du Brésil, de l’Equador, des USA, de l’Espagne et de l’Angleterre, soixante personnes formant équipe, dont de grands professeurs, chirurgiens, anesthésistes, médecins orthophonistes, infirmiers et infirmiers de bloc, se sont retrouvées dans le bloc opératoire de l’hôpital Bouafi, dès 7 heures. Objectif: participer à une nouvelle mission orthognathique organisée à Casablanca, pour la réparation des malformations faciales, notamment la fente labiale et palatine de 54 enfants et jeunes adultes provenant de plusieurs régions (Casablanca, Dakhla, Agadir, Tanger, Tétouan et Kalaat Sgharna).

Après les inscriptions, qui se sont effectuées mercredi 10 janvier à l’hôpital Bouafi, des diagnostics et des analyses médicales ont été établis par une équipe médicale. Mais les préparations pour une telle mission, ça se prépare bien à l’avance. Elles ont commencé il y a déjà un an, avec une étude des dossiers, suite à laquelle une équipe de médecins spécialistes (brésiliens et espagnols) a donné son feu vert en faveur des patients éligibles, pour subir une chirurgie réparatrice de pointe, selon Fouzia Jbara Mahmoudi, vice-présidente et co-fondatrice de l’Association Opération Smile au Maroc.

«Opération Smile Morocco lance sa troisième mission orthognatique à Casablanca. Nous sommes fiers que nous soyons les premiers à effectuer ce genre d’opérations. C’est une première dans le monde. Les enfants en bas âge que nous avons pris en charge ont aujourd’hui 17-18 ans et doivent passer par cette phase orthognatique, afin d’arranger la dissymétrie qu’ils ont entre le maxillaire supérieur et le maxillaire inférieur», a précisé Fouzia Mahmoudi. Et d’ajouter: «Quand ce projet a été décidé, il y a plus d’une année, une équipe de professeurs connus sur le plan mondial s’est chargée d’étudier les dossiers des patients. Ce sont ces professeurs, notamment des Brésiliens, qui ont donné leur approbation pour la liste des enfants et des adultes éligibles devant subir ce genre d’opération».

L’humanitaire, c’est un domaine que connaît bien Fouzia Mahmoudi. Mais elle sait que, pour réussir un tel projet, rien ne doit être laissé au hasard. «La volonté d’aider ces enfants et ces adultes est un moteur essentiel pour travailler dans l’humanitaire. Pour lancer un projet pareil, cela peut prendre plusieurs mois, voire une année. Cela nécessite un grand travail à tous les niveaux. Et aucun détail ne doit être négligé», a-t-elle dit.

Comme toutes les autres actions organisées par Opération Smile Morocco à travers le pays, cette mission médicale permet d’effectuer des opérations chirurgicales en toute sécurité, tenait à souligner Malika Madiri, Coordonnateur Clinker Maroc, qui nous a fait visiter le bloc opératoire de l’hôpital Bouafi où l’équipe médicale était encore à l’œuvre pour opérer des patients.

«L’équipe médicale bénévole mobilisée pour cette mission orthognatique est hautement qualifiée. Les cinq salles du bloc opératoire sont dotées des moyens et du matériel nécessaires pour ce genre d’opérations de pointe», a souligné Marcelo Texeira, chef des anesthésistes, un médecin bénévole brésilien. Chaque cas, a poursuivi celui-ci, prend une longue durée et ce, depuis l’opération chirurgicale dans le bloc opératoire au réveil des patients et jusqu’au poste opératoire. Une équipe post opératoire se charge du suivi de tous les cas. C’est un suivi qui est vraiment adéquat».

Notre interlocuteur s’est dit très content de sa participation à cette mission. «En tant que chef anesthésiste de ce projet humanitaire, je suis très content de participer à cette mission qui a été couronnée de succès. L’équipe a fait un excellent travail. J’espère que nous allons aider beaucoup d’autres patients au Maroc dans le futur», a-t-il déclaré avec un sourire de satisfaction.

A 14h30, l’équipe médicale humanitaire avait droit à un petit répit pour se détendre et aussi pour manger. Car, elle en avait encore pour plusieurs heures au bloc opératoire de l’hôpital Bouafi, rénové il y a quelques années.

Naîma Cherii

Voir aussi

Vidéo. RedOne Berhil dévoile un nouveau titre

Le jeune chanteur RedOne Berhil est de retour avec un nouveau titre intitulé “Hbiba” dont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.