L’homme qui aurait tué Ben Laden, maintenant connu

Robert oneill

Un ancien soldat des Navy Seal, ces troupes d’élite de la marine américaine traditionnellement soumises au secret le plus strict, est sorti de l’ombre. Il a révélé publiquement qu’il était celui qui a tué Oussama Ben Laden. Robert O’Neill, 38 ans, a affirmé au Washington Post qu’il était celui qui avait tué, en le touchant d’une balle en pleine tête, le chef d’Al-Qaïda le 2 mai 2011, lors d’un raid héliporté à Abbottabad, au Pakistan.
L’ancien soldat d’élite a indiqué au quotidien avoir décidé de donner son nom après une fuite orchestrée par SOFREP, un site Internet d’anciens Seals. Cette fuite était elle-même une réponse de protestation à la diffusion sur Fox News, les 11 et 12 novembre, du documentaire intitulé «The Man who killed Usama Ben Laden» («L’homme qui a tué Oussama ben Laden») dans lequel il se dévoile. Les Navy Seals sont normalement tenus de conserver le secret le plus strict sur leurs missions. En racontant le raid au Washington Post, ce natif du Montana (nord-ouest), décoré à de multiples reprises, a indiqué que deux autres soldats avaient tiré des coups de feu.

Il se trouvait en deuxième position à la tête du commando lors de l’assaut contre la chambre de Ben Laden, a-t-il dit. Le chef d’Al-Qaïda est brièvement apparu à la porte, mais le soldat en tête a apparemment manqué son tir.
«Je suis passé devant lui pour entrer dans la chambre, juste à l’embrasure de la porte», dit M. O’Neill. Ben Laden était là, debout.

Patrice Zehr

Voir aussi

Antonio Guterres,ONU

Le Conseil de sécurité “recommande” Guterres pour un second mandat à la tête de l’ONU

Le Conseil de sécurité de l’ONU a « recommandé » mardi à l’Assemblée générale, l’organe plénier des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.