Les principes du Gouvernement Ouvert trouvent au Maroc leurs pendants dans les fondements constitutionnels de son arsenal juridique

gouvernement maroc,Nouveau Modèle de développement

Les principes du Gouvernement Ouvert trouvent, au Maroc, leurs pendants dans les fondements constitutionnels de son arsenal juridique, a indiqué mercredi le Chef du gouvernement, M. Aziz Akhannouch.

Le Maroc fait partie des pays qui “œuvrent pour une stratégie d’ouverture intégrée permettant la convergence entre les différentes institutions publiques: Gouvernement Ouvert, Parlement Ouvert, Justice Ouverte et Collectivités Territoriales Ouvertes”, a relevé M. Akhannouch, qui s’exprimait par visioconférence dans le cadre du Sommet mondial du Partenariat du Gouvernement Ouvert (OGP), qui se tient dans la capitale sud-coréenne du 15 au 17 décembre.

Ces principes du Gouvernement Ouvert ont été ainsi appliqués à l’un des chantiers phares de l’histoire moderne du Royaume, celui de la définition du Nouveau Modèle de développement, a souligné le Chef de gouvernement, relevant que ce grand chantier, initié par SM le Roi Mohammed VI, a été conçu dans le cadre d’une démarche participative basée sur l’ouverture, l’écoute et la mobilisation de l’intelligence collective impliquant l’Administration publique, la Société civile, les Jeunes, le secteur privé, les Partis politiques, les Syndicats, le monde académique et les citoyens de manière générale.

Ce processus de consultation et de co-création a concerné plus de 3 millions de Marocains, a précisé M. Akhannouch, soulignant qu’environ 10.000 citoyennes et citoyens ont participé, de manière effective, à la définition des priorités du Maroc de demain.

«C’est avec cette même approche que le Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi, que Dieu l’Assiste, a instauré une discipline globale et intégrée au niveau des différents chantiers structurants de notre pays”, a encore dit le Chef de Gouvernement, notant que cette discipline se traduit par l’assurance de l’implication, de l’engagement et de l’appropriation par les citoyens de tous les chantiers d’avenir et ce, dès l’élaboration des politiques publiques.

Et d’ajouter que cette approche est totalement en phase avec le deuxième plan d’action national de l’OGP qui prévoit des engagements forts en matière de renforcement de la participation citoyenne et de l’espace civique notamment à travers la mise en place d’un cadre juridique de la consultation publique.

Lire aussi
Le rapport annuel 2020 de l’ACAPS présenté au Chef du gouvernement

M. Akhannouch a, d’autre part, fait observer que le défi de l’ouverture et du développement nécessite un engagement et une action collective à l’échelle internationale, émettant le vœu de voir le partenariat s’élargir pour englober davantage de pays, notamment africains. Il a exprimé la disposition du Maroc à partager son expérience et consolider les liens de partenariat avec les pays africains frères en vue “de relever les défis communs de paix, de développement et de prospérité et celui majeur, d’être à la hauteur des attentes de nos concitoyens”.

Le Chef de gouvernement a saisi l’occasion pour rappeler que le Maroc siège, depuis le premier octobre dernier au Comité directeur de l’OGP.

L’élection du Maroc au sein de ce comité reflète les avancées réalisées sous les Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans les domaines liés à la promotion de la démocratie participative, à la moralisation de la vie publique et au renforcement des valeurs de transparence et d’intégrité, a-t-il souligné, notant que cette élection traduit également l’engagement du Royaume et le rôle qu’il s’assigne au sein de la Communauté internationale.

La session d’ouverture a rassemblé 14 chefs d’État et chefs de gouvernement des pays membres de l’OGP (Open Government Partnership)

L’Initiative multilatérale de l’OGP, initiée le 20 décembre 2011, lors de la session d’ouverture annuelle de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, comprend plus de 78 pays, en plus des centaines de représentants de la société civile qui en sont membres de l’initiative, représentant plus de 2 milliards d’individus.

L’OGP vise à pousser les pays impliqués dans l’initiative à soutenir la démocratie participative en plaçant le citoyen au centre de leurs préoccupations en améliorant la transparence, l’accès à l’information et l’intégrité, en luttant contre la corruption et en exploitant les technologies modernes.

LR/MAP

Voir aussi

Chef du gouvernement,Aziz Akhannoucha,MCA-Morocco

MCA-Morocco | Akhannouch met en avant les progrès substantiels accomplis dans le cadre des projets inscrits du programme de coopération Compact II

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannoucha salué, jeudi à Rabat, les progrès substantiels accomplis au …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...