Législatives françaises | Au 1er tour, Mélenchon crée la surprise !

législatives françaises,Jean Luc Mélenchon

Le 1er tour des élections françaises a été marqué par une abstention de près de 53 %. Moins d’un Français sur deux s’est déplacé. Ceux qui ont voté ont donné à Jean Luc Mélenchon qui n’était pas candidat, un réel succès.

Arrivé 3ème à la présidentielle, Mélenchon, en rassemblant les gauches, fait quasiment jeu égal avec les partis de la majorité présidentielle.

Deux blocs au-dessus de 25 %, le Rassemblement National étant autour de 19 %.

Mais le deuxième tour est tout autre chose et les suffrages ne sont pas les sièges.

D’après Harris Interactive, la majorité présidentielle d’ obtiendrait entre 260 et 300 sièges (la majorité absolue est à 289 sièges), devant la Nupes (Nouvelle union populaire écologique et sociale qu’a rassemblée Mélenchon) estimée entre 150 et 208 sièges de députés. Les LR arriveraient à conserver entre 42 et 62 sièges et obtenir la 3ème place dans l’hémicycle, devant le RN de , estimé entre 23 et 45 sièges.

D’autres projections donnernt une majorité relative aux formations présidentielles et des LR et RN plus bas.

On verra bien. Ce qui est sur, c’est que ce vote a confirmé la dynamique de Mélenchon. Ce dernier a peu de chances cependant pour ne pas dire aucune, d’avoir une majorité. Il ne sera pas premier ministre. Pour le Président, c’est un revers même si le deuxième tour rectifie l’impression première au niveau des sièges. Pour le résultat est bien meilleur qu’en 2017. Elle aura sas doute un groupe parlementaire ; mais un nombre de sièges réduits au regard du nombre des suffrages. Un résultat qui fait presque oublier qu’elle a été qualifiée pour le second tour au terme d’une campagne législative où elle a été peu présente.

Lire aussi
Législatives françaises: M’jid Guerrab Vs Leila Aichi !

Quand à Mélenchon il faut relativiser. Ses gauches unies de force font moins que l’addition  des forces représentées dans la Nupes, insoumis, communistes socialistes et écologistes. Une fois les sièges connus dimanche 19 juin, chacun sans doute fera son groupe et remettra en avance ses divergences.

Mélenchon a peut être au soir du premier tour remporté une victoire à la Pyrrhus.

Macron, lui, a subi un vrai revers, en général le parti du Président écrase tout, ce n’est pas le cas.

Quand à Zemmour, éliminé, il a perdu son deuxième pari et son avenir , si avenir il y a, est plus que jamais incertain.

Patrice Zehr

Voir aussi

Mali,France

Mali | Crainte des conséquences du retrait français

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, redoute le «vide» sécuritaire au Mali provoqué par le retrait en cours …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...