Le Maroc réélu à la présidence de l’Organe international de contrôle des stupéfiants

Le Maroc a été réélu, mercredi, à la présidence de l’Organe International de Contrôle des Stupéfiants (OICS), par les membres de cette instance, qui tient les travaux de sa 140e session du 20 au 31 mai à Vienne.

La réélection du Maroc, en la personne du Professeur Jallal Toufiq, constitue, encore une fois, une reconnaissance de la contribution substantielle du Maroc au débat international sur la mise en œuvre des conventions internationales relatives au contrôle des drogues.

Il s’agit également d’une reconnaissance du plaidoyer constant du Royaume pour l’impératif du renforcement de la coopération sous-régionale, régionale et internationale, ainsi que de ses actions reconnues et ses efforts soutenus dans le cadre des efforts internationaux en matière de lutte contre le problème mondial des drogues.

Dix des membres sont élus sur une liste de personnes désignées par les gouvernements. Les trois autres membres sont élus à partir d’une liste de personnes nommées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour leur expérience en médecine, en pharmacologie ou en pharmacie.

Maroc, le seul africain de l’OICS

L’OICS publie annuellement un rapport qui fournit une étude complète de la situation en matière de contrôle des drogues dans le monde, dans laquelle il analyse les informations fournies par les gouvernements, les organismes des Nations Unies, les institutions spécialisées ou d’autres organisations internationales compétentes, en vue de s’assurer que les dispositions des traités internationaux relatifs au contrôle des drogues sont correctement appliquées par les gouvernements, et recommande des mesures correctives.

L’OICS est un organe d’experts indépendant et quasi judiciaire, créé par la Convention unique sur les stupéfiants de 1961 en fusionnant deux organes : Le Comité central permanent des stupéfiants, créé par la Convention internationale de l’opium de 1925, et l’Organe de surveillance des stupéfiants, créé par la Convention de 1931 pour limiter la fabrication et réglementer la distribution des stupéfiants.

LR/MAP

,

Voir aussi

C24,Sahara,Sierra Leone

C24 | La Sierra Leone réaffirme son soutien à l’initiative marocaine d’autonomie

La Sierra Leone a réaffirmé, lors du séminaire régional du C24 pour les Caraïbes, tenu …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...