L’Australien Mathias Cormann, nouveau SG de l’OCDE

OCDE

L’Australien Mathias Cormann a pris ses fonctions en tant que sixième secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), mardi, à l’occasion d’une cérémonie de passation de pouvoirs, organisée au siège de l’organisation internationale à Paris, durant la première des deux parties de la Réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des ministres (RCM) de 2021.

Les ministres et hauts responsables des 38 pays membres de l’OCDE ainsi que le Secrétaire général sortant, Angel Gurría, ont salué l’arrivée de M. Cormann à la tête de l’organisation internationale.

“Je suis très honoré et reconnaissant de la confiance que vous m’avez témoignée en faisant de moi le nouveau Secrétaire général de l’OCDE. Je porte une grande ambition pour l’OCDE et pour ce qu’elle peut réaliser avec ses membres, pour ses membres et, plus important encore, pour les citoyens des pays membres. Vous pouvez compter sur moi pour faire tout ce qui est en mon pouvoir afin d’œuvrer, ensemble, à l’édification d’un avenir meilleur”, a déclaré M. Cormann, cité dans un communiqué.

M. Cormann, qui a été nommé par les pays membres pour un mandat de cinq ans, a été ministre des Finances de l’Australie de 2013 à 2020 et chef de la majorité au Sénat entre 2017 et 2020. Il a également occupé le poste de ministre de la Fonction publique en 2018‑19.

La RCM de 2021, dont les États-Unis assurent la présidence et la Corée et le Luxembourg la vice-présidence, se déroulera en deux temps.

La première partie, les 31 mai et 1er juin, réunit à distance les dirigeants et ministres des 38 pays de l’OCDE sous le thème « Bâtir un avenir vert et inclusif autour de valeurs partagées ».

Les discussions du premier jour ont porté principalement sur le contexte économique mondial, les enseignements dégagés de la pandémie de COVID‑19 à ce jour et les priorités pour la reprise.

La deuxième partie de la RCM se tiendra à l’automne et sera axée sur les problématiques à plus long terme, notamment les priorités à venir de l’OCDE et la transformation des ambitions stratégiques en actions concrètes qui renforcent l’objectif partagé consistant à bâtir un avenir vert et inclusif.

LR/MAP

Voir aussi

AP-UPM

UpM | Création d’un groupe de travail chargé de l’examen et du suivi de l’étape “post-Covid-19”

Le Bureau de l’Assemblée Parlementaire de l’Union Pour la Méditerranée (AP-UPM) a décidé de créer …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.