L’AMA jouera un rôle clé dans l’amélioration des capacités des pays africains

AMA,CER,Coopération africaine,CDC-Afrique

Le est convaincu que l’Agence africaine des médicaments (AMA) jouera un rôle clé dans l’amélioration des capacités des pays africains et des Communautés économiques régionales () à réglementer les produits médicaux et réitère son appel à partager avec l’ son expérience et savoir-faire pour une coopération Sud-Sud dynamique et croissante, a affirmé, jeudi à Addis-Abeba, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita.

Intervenant sur le Rapport d’étape relatif à la ratification du traité instituant l’AMA lors de la 40è session ordinaire du Conseil exécutif de l’Union Africaine, M. Bourita a réaffirmé que le est convaincu que l’AMA jouera un rôle clé dans l’amélioration des capacités des pays africains et des Communauté économiques régionales à réglementer les produits médicaux en vue d’améliorer l’accès à des produits médicaux efficaces et de faciliter l’harmonisation de la réglementation des médicaments afin d’atteindre des normes internationalement acceptables.

Le , sous les Hautes Orientations Royales, réitère son appel à partager avec l’ son expérience et savoir-faire pour une coopération Sud-Sud dynamique et croissante portant sur tous les domaines, dont la , notamment le secteur pharmaceutique, et est disposé à abriter le siège de l’AMA et à développer des projets de partenariat Sud-Sud avec le CDC-, a soutenu le ministre.

Sahara : La goutte qui a fait déborder le vase

La performance de l’industrie pharmaceutique marocaine qui couvre plus de 65% des besoins nationaux, avec 10% du volume global de production dédié à l’exportation vers les pays africains, européens, scandinaves et les pays du Golfe, favorisera le déploiement par le Royaume, sur les plan régional et continental, de son expertise et son savoir-faire en matière de qualité de production des médicaments, a relevé M. Bourita.

Conscient de l’urgence de trouver une solution concrète, durable et finale à ces problèmes, le Maroc soutient la création et l’opérationnalisation de l’AMA, un «besoin impératif pour notre continent afin de contribuer à l’amélioration de la réglementation des médicaments et la qualité des produits médicaux», a insisté le ministre.

M. Bourita a ajouté que l’AMA fournit également un environnement réglementaire favorable à la recherche et au développement pharmaceutique, et renforcera la coordination entre les pays africains pour une protection de la publique contre les risques liés à l’utilisation des médicaments de qualité inférieure.

La session de la Commission mixte maroco-saoudienne, une impulsion à la coopération bilatérale

Le ministre a affirmé que le Maroc est prêt et disposé à accompagner l’AMA dans tous les processus d’opérationnalisation et apportera son soutien à la Conférence des États parties de l’AMA prévue au cours du 2ème trimestre de 2022 pour l’opérationnalisation immédiate de l’Agence africaine des médicaments.

Le Conseil exécutif de l’Union africaine a poursuivi jeudi les travaux de sa 40è session ordinaire, au siège de l’organisation panafricaine à Addis-Abeba, avec la participation du Maroc.

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger conduit la délégation marocaine à cette session marquée par l’élection du Royaume au de l’UA pour un mandat de trois ans.

LR/MAP

Voir aussi

Nasser Bourita,Dakhla,Laâyoune,réunion ministérielle,provinces du Sud

Bourita annonce la tenue imminente d’une réunion ministérielle des pays ayant ouvert des consulats dans les provinces du Sud

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...