La réunion des pays champions de la mise en œuvre du Pacte de Marrakech vient confirmer le leadership du Maroc en matière de migration

Pacte de Marrakech,Migrations,Nasser Bourita

La 1ère réunion ministérielle des pays champions de la mise en œuvre du Pacte Mondial sur les vient confirmer le leadership du en la matière, a affirmé, vendredi à , le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita.

Le leadership du dans le domaine de la migration a pour socle la vision éclairée de SM le Roi sur le plan national et la politique d’immigration, lancée en 2013 qui a donné des résultats probants et est considérée aujourd’hui comme une “référence” pour les politiques d’immigration dans les autres pays, a précisé M. Bourita lors d’un point de presse à l’issue de cette réunion.

Le ministre a aussi rappelé le leadership du Souverain aux niveaux régional et africain, notamment dans le cadre de l’agenda africain sur la migration, ainsi que le rôle confié à SM le Roi par les dirigeants africains, en tant que Leader africain sur la migration, en vue d’unifier les pays du Continent autour d’une seule langue et d’une seule stratégie concernant aussi bien l’Afrique que sa relation avec ses partenaires.

M. Bourita a également souligné que grâce au leadership clairvoyant de SM le Roi au niveau international, le a abrité en 2018 la réunion ayant permis l’adoption du , relevant que la réunion ministérielle des pays champions s’inscrit dans ce cadre, d’autant plus qu’elle intervient avant la tenue du Premier Forum d’Examen des Internationales (IMRF), prévu en mai prochain.

Il a, dans ce sens, souligné que les pays champions prendront part au Forum de New York avec comme référence la Déclaration de Rabat ayant sanctionné les travaux de cette réunion ministérielle qui a salué hautement le rôle de SM le Roi, Leader africain sur la migration.

Les pays champions ont, en outre, réitéré leur soutien total au Pacte Mondial sur les et leur engagement à continuer à travailler ensemble pour une mise en œuvre réussie et solide, a-t-il dit, insistant sur le fait que les questions de la migration doivent être traitées dans un cadre consensuel, loin de toute tension.

Lire aussi
Le Burkina Faso ouvre un consulat général à Dakhla

Le ministre a, par ailleurs, affirmé que la réunion ministérielle d’aujourd’hui revêt une importance particulière, puisqu’il s’agit de la première du genre à réunir des pays champions des différents continents.

Elle intervient aussi avant l’IMRF prévu en mai, a-t-il ajouté, faisant savoir que les pays champions ont oeuvré à assurer la coordination en amont pour confirmer que le demeure la référence dans le domaine de la migration et que sa mise en oeuvre est la réponse la “plus efficace” et la “plus idoine” pour relever les défis imposés par la migration.

La réunion a offert l’opportunité d’échanger les données et d’évoquer les difficultés entravant la mise en oeuvre du Pacte, rappelant que SM le Roi avait souligné que ledit Pacte “n’est pas une fin en soi. Il ne fait sens que par sa mise en œuvre effective”.

Le ministre a aussi indiqué que cette réunion intervient à un moment où la question migratoire, qui suscite des tensions, est instrumentalisée, d’où l’importance du en tant que cadre et référence internationale pour parler la même langue et adopter la même logique par rapport à ce dossier.

Les travaux de cette réunion ont été sanctionnés par l’adoption de la Déclaration de Rabat dans laquelle les participants ont salué hautement le rôle de SM le Roi Mohammed VI en tant que Leader africain sur la migration et réitéré leur soutien total au Pacte Mondial sur les Migrations de Marrakech.

LR/MAP

Voir aussi

Accord social,gouvernement,CGEM

L’Accord social, “un acquis important” pour l’amélioration de la situation de la classe ouvrière

L’accord social conclu entre le gouvernement, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...