La durabilité, un objectif commun du Maroc et de l’UE (Communiqué conjoint)

Le Maroc et l’Union européenne (UE) ont annoncé, jeudi à Bruxelles, qu’elles vont poursuivre la coopération scientifique dans “l’objectif commun de la durabilité” de la ressource halieutique dans la région.

“Le Maroc et l’UE ont pris note des recommandations contenues dans le rapport établi par le comité scientifique conjoint, qui s’est réuni en juin dernier. A cet égard, elles vont poursuivre la coopération scientifique dans l’objectif commun de la durabilité de la ressource dans la région”, indique un communiqué conjoint publié à l’issue de la 5ème session de la Commission Mixte chargée du suivi de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre le Royaume et l’UE.

Cette réunion a permis de faire une évaluation globale des quatre années de mise en œuvre du Protocole de pêche du 18 juillet 2019, et qui arrive à son terme le 17 juillet courant, conformément à son Article 16, souligne la même source.

Maroc | Inwi, n°1 du réseau internet mobile pour la 5ème année consécutive

A cette occasion, le Maroc et l’UE se sont félicités de leur coopération exemplaire qui a permis, en toutes circonstances, des opérations des navires artisanaux et industriels, une gouvernance transparente et rigoureuse du Protocole, ainsi qu’un suivi scientifique continu de l’état de la ressource halieutique.

Les parties ont notamment salué la mise en œuvre satisfaisante de l’Accord de pêche et de son Protocole dans ses différentes dimensions, notamment l’excellent état d’avancement des projets pour le développement du secteur de la pêche au Maroc, précise le communiqué conjoint, notant que ces projets pourront se poursuivre au-delà de l’expiration du Protocole, comme prévu par celui-ci.

Mercredi, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita a indiqué, lors d’un point de presse à l’issue des travaux de la 3ème Réunion ministérielle du Processus des Etats africains atlantiques, que le gouvernement intègre dans sa réflexion et dans son évaluation au sujet de l’Accord de pêche le paramètre lié aux données scientifiques, l’objectif étant de préserver cette ressource naturelle importante et pour le Maroc et pour les Marocains, et d’assurer sa durabilité.

Essaouira, ville pilote pour les indicateurs culturels de l’UNESCO du programme 2030 (Azoulay)

LR/MAP

Voir aussi

Maroc,Association des Nations d’Asie du Sud-Est,ASEAN

Le Royaume du Maroc obtient le Statut de Partenaire de Dialogue Sectoriel auprès de l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est (MAEC)

Les Ministres des Affaires étrangères des pays de l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN), …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...