La Corée du Sud renforce les mesures de lutte contre le nouveau variant du Covid-19

Corée du Sud,Omicron

Les autorités sud-coréennes ont décidé, mercredi, de renforcer les mesures de lutte contre la propagation d’Omicron, le nouveau variant du Covid-19, imposant notamment un contrôle strict des passagers dans les aéroports et une quarantaine obligatoire des visiteurs étrangers.

Les nouvelles mesures interviennent suite à la détection de premiers cas d’Omicron dans le pays. Ces cas confirmés du variant, qui serait beaucoup plus contagieux, ravivent les craintes que la propagation du virus puisse échapper à tout contrôle, alors que le pays a récemment vu le nombre de cas quotidiens et de patients gravement malades atteindre des sommets. On craint de plus en plus que les hôpitaux ne manquent de lits.

Afin de bloquer l’afflux de la nouvelle souche, tous les arrivants de l’étranger devront se soumettre à une quarantaine obligatoire à domicile pendant 10 jours pendant les deux prochaines semaines à partir de vendredi, qu’ils soient ou non vaccinés, ont déclaré les autorités sanitaires après une réunion d’urgence.

Les ressortissants sud-coréens et les étrangers en séjour de longue durée seront autorisés à se mettre en quarantaine chez eux, tandis que les étrangers en séjour de courte durée devront être mis en quarantaine dans une installation temporaire désignée par le gouvernement.

Par ailleurs, le gouvernement sud-coréen a ajouté le Nigeria à la liste des pays dont les ressortissants font l’objet de l’interdiction d’entrée en Corée du Sud. La liste comprend huit autres pays africains, dont l’Afrique du Sud, qui sont déjà soumis à une restriction de délivrance de visas et des arrivées en raison du variant Omicron.

Lire aussi
Corée du Sud | Nouveau record de décès liés au Covid-19

Pendant les deux prochaines semaines à partir de samedi, le gouvernement sud-coréen interdira les vols directs à destination et en provenance de l’Éthiopie, en tenant compte des informations selon lesquelles de nombreux voyageurs des neuf pays africains à haut risque sont venus en Corée du Sud à bord d’avions qui ont décollé de la capitale éthiopienne Addis-Abeba.

L’émergence du variant Omicron a freiné les efforts déployés par la Corée du Sud pour revenir à la normale avec un assouplissement progressif des restrictions, dans le cadre du programme «vivre avec Covid-19» qui a débuté en novembre.

Le gouvernement a décidé lundi de suspendre le programme, en déclarant que le niveau de risque de pandémie, un nouveau système d’évaluation à cinq niveaux introduit la semaine dernière pour évaluer le degré de risque du Covid-19, a atteint le niveau le plus élevé dans la région de la capitale, Séoul.

Face aux risques grandissants, des voies se sont élevées pour appeler les autorités à envisager de revenir au rétablissement de couvre-feux et de renforcer les restrictions d’entrée depuis l’étranger, même pour les voyageurs vaccinés, ainsi que les règles quotidiennes de distanciation sociale, estimant que les mesures actuelles ne contribueraient guère à contenir la propagation du virus.

La Corée du Sud a signalé 5.123 nouveaux cas de Covid-19, dépassant pour la première fois la barre des 5.000. Le nombre de patients gravement malades a atteint un nouveau record de 723.

LR/MAP

Voir aussi

Québec,vaccination,anti-Covid

Le Québec va taxer ceux qui refusent la vaccination anti-Covid

Ils sont un «fardeau» pour le système de santé: le Québec s’apprête à durcir les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...