Flash Infos

Iran : C’est reparti

Face à l’absence du résultat escompté, dans les discussions autour de l’accord du nucléaire conclu en juillet 2015, le président iranien Hassan Rohani a annoncé  avoir ordonné l’abandon de toute limite à la recherche et au développement en matière nucléaire.

Objectif : doter le pays de tout ce dont il a «besoin pour l’enrichissement» de l’uranium. Cette mesure est prise, car «nous ne sommes pas parvenus au résultat que nous désirions» dans le cadre de la récente tentative diplomatique emmenée par la France, pour tenter d’éviter que l’accord sur le nucléaire conclu en juillet 2015 à Vienne ne vole en éclats, a dit Hassan Rohani.

Le président iranien a tenu ces propos peu après que l’émissaire américain pour l’Iran, Brian Hook, a exclu toute «dérogation» aux sanctions des États-Unis contre l’Iran, pour faciliter l’octroi d’une ligne de crédit à Téhéran dans le cadre de cette médiation française.

Hassan Rohani a «donné à l’Europe» un «nouveau délai de soixante jours» pour répondre aux exigences de Téhéran. Faute de quoi, l’Iran se déliera encore un peu plus de ses engagements pris à Vienne.

«A tout moment, si les Européens reviennent à leurs engagements, nous aussi reviendrons aux nôtres», a dit Hassan Rohani. Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a réclamé jeudi plus de «pression» sur Téhéran, au lendemain de l’annonce par l’Iran d’une nouvelle réduction de ses engagements nucléaires. 

«Ce matin, nous avons été informés d’une autre violation (…) par l’Iran, cette fois dans son effort pour atteindre les armes nucléaires», a déclaré Benjamin Netanyahu avant de partir pour Londres, où il rencontrera le Premier ministre britannique Boris Johnson et le secrétaire américain à la Défense Mark Esper. 

«Ce n’est pas le moment de tenir des pourparlers avec l’Iran, c’est le moment d’accroître la pression» sur la République islamique, a-t-il souligné.

LR

Voir aussi

Etats-Unis la pratique sportive s'adapte à la pandémie

Etats-Unis | La pratique sportive s’adapte à la pandémie

Après un printemps spolié par la pandémie, une saison estivale marquée par les manifestations contre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.