lundi 21 mai 2018
Flash Infos

Fouad Benmir, sociologue «Continuer de se battre et ne jamais baisser les bras»

Dans cet entretien, le sociologue Fouad Benmir explique le rôle des pouvoirs publics, pour dissuader les jeunes Marocains de quitter leur pays pour l’«Eldorado» européen, au risque de leur vie. Pour lui, le Maroc fournit des efforts considérables, dans l’objectif d’améliorer les conditions de vie des citoyens. Cependant, il rappelle que beaucoup reste à faire pour dissuader la population de s’aventurer vers un présumé paradis européen. 

Selon l’Institut Gallup, un Marocain sur trois veut quitter le pays. Quelle lecture faites-vous de ce constat?

Les rapports des instituts et organismes internationaux traitant de la situation sociale au Maroc sont à prendre avec des pincettes. Car, ils tendent à être alarmistes sur certains phénomènes sociaux, communs à tous les pays du monde. Nul ne peut nier la détresse des jeunes Marocains et le fait qu’ils attendent du gouvernement la mise en place de plans à même de donner des réponses aux difficultés auxquelles ils font face.   

Qui est responsable du désespoir qui s’empare de beaucoup de jeunes au Maroc et dans d’autres pays?  

Tout le monde est responsable de cette situation. Arrêtons de faire porter la responsabilité de tous les dysfonctionnements à l’Etat. La question des jeunes Marocains est l’affaire de tous. Cependant, les responsables doivent eux aussi mettre la main à la pâte et trouver les moyens de dissuader les jeunes de se rendre ailleurs. Actuellement, les jeunes ne se s’identifient pas à leurs institutions. Ils considèrent qu’elles ne représentent qu’une élite. Il faut absolument changer cette perception chez les générations montantes.       

Quel conseil donnez-vous aux jeunes en proie au désespoir?

Continuer de se battre et ne jamais baisser les bras. Certes, beaucoup reste à faire dans le domaine social au Maroc. Néanmoins, il ne faut pas oublier que des efforts sont fournis par l’Etat pour assurer une vie meilleure aux citoyens. Actuellement, l’Eldorado européen n’est qu’un mirage.

Propos recueillis par ML

Voir aussi

Mohamed Tajeddine Housseini, professeur des relations internationales

Pour Mohamed Tajeddine Housseini, professeur des relations internationales, le verdict de la CJUE sur la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.