Immobilier : L’été refroidit la demande

En juin 2014, la demande nationale en location saisonnière a augmenté de 15% dans les villes balnéaires et à Marrakech. Cet intérêt estival a eu une répercussion négative sur les ventes et locations du Royaume qui sont respectivement en baisse de 10% et 17%. Une hausse de sollicitation pour les terrains a été observée à Casablanca. Quant à Marrakech, ce sont ses maisons qui ont connu cet enchérissement. La ville de Mohammedia a vu son m2 passer de 10.675 DH à 10.338 DH soit une baisse de 3,16%.

Cette décote a touché aussi la ville d’Essaouira, faisant descendre le mètre carré à 11.376 DH. Les autres villes du Maroc ont connu une augmentation du prix du m2. Tanger, qui avait connu, le mois dernier, une hausse de 4,11%, continue sur sa lancée avec son m2 à 10.502 DH. Le m2 à Fès devrait retrouver son niveau de 2013 d’ici la fin de l’année, vu qu’il a dépassé les 5.800 DH (+2,26%). Les capitales du sud, Marrakech et Agadir, ont connu une faible montée du prix de leur m2 à respectivement 13.352 DH et 12.394 DH. La commune urbaine de Rabat vit toujours un état de saturation de son marché avec un faible accroissement de 0,25%, soit un m2 à 13.352 DH. Après une longue baisse lors du 1er semestre 2014, le prix du m2 casablancais a repris des couleurs. Grâce à cette hausse de 1,90%, il retrouve son niveau de janvier 2014.

Voir aussi

Inwi : Fin de mandat pour Frédéric Debord

Au terme du Conseil d’administration (CA) de Wana Corporate, sous la présidence de Nadia Fassi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.