Immigration Place à l’action!

La nouvelle politique migratoire annoncée par le Maroc, il y a une semaine, continue de susciter l’intérêt de la communauté internationale.

Roi mohammedVI

Plusieurs pays se félicitent de la dynamique qu’entend engager le Royaume dans le domaine de la gestion des flux migratoires. La société internationale, qui a salué le rapport élaboré par le Conseil national des droits de l’homme (CNDH) sur l’accueil des migrants subsahariens au Maroc a toutefois appelé à relever le défi et à bien passer à l’action.

Le Roi Mohammed VI avait donné, rappelons-le, ses instructions au gouvernement en vue de procéder, sans délais, à la mise en œuvre des recommandations de ce rapport ayant reçu son plein soutien. C’est d’ailleurs dans ce cadre que plusieurs réunions interministérielles ont été organisées dans le but de définir les premières étapes d’un plan d’action approprié, a-t-on appris.
A l’issue de ces réunions, tenues en coordination avec le CNDH, cinq commissions ont été constituées, a-t-on indiqué.
Une commission ad-hoc sera ainsi chargée de l’examen de 853 cas reconnus comme réfugiés par la représentation du HCR à Rabat, sachant que les premières auditions de personnes concernées qui seront convoquées par le HCR devront avoir lieu à partir de la semaine prochaine.
La deuxième commission ad-hoc s’occupera de la fixation des critères pour l’examen au cas par cas du statut juridique de certaines catégories d’immigrants en situation administrative irrégulière au Maroc. La priorité sera accordée dans un premier temps aux cas humanitaires vulnérables et aux étrangers exerçant une activité professionnelle régulière.
Deux autres commissions interministérielles ont été chargées respectivement de mettre à niveau le cadre juridique et institutionnel de l’asile et de la lutte contre la traite des personnes.
Enfin, une cinquième commission interministérielle sera chargée de l’action diplomatique. Elle arrêtera les propositions du Royaume, notamment dans les principaux forums traitant des questions migratoires et relancera la coopération régionale et internationale, lit-on dans un communiqué conjoint des ministères de l’Intérieur, des Affaires étrangères et de la Coopération, de la Justice et des Libertés et de l’Emploi et de la Formation professionnelle.
C’est donc bien parti et les premières étapes du plan d’action opérationnel mis en place sont bel et bien engagées pour mettre en œuvre les recommandations du rapport thématique élaboré par le CNDH. Lequel rapport, rappelons-le, vise à améliorer le cadre juridique dans les domaines relatifs aux réfugiés et demandeurs d’asile, aux résidents sans statut légal d’immigré et au trafic des êtres humains.

Voir aussi

Une nouvelle stratégie 2021-2030 pour la promotion de l'artisanat

Une nouvelle stratégie 2021-2030 pour la promotion de l’artisanat (ministre)

La ministre du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, Nadia Fettah …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.