Maroc-Israël | Focus sur les solutions de gestion intelligente de l’eau

Maroc Les Barrages Remplis à 39,7%

Des solutions israéliennes en matière de gestion intelligente de l’eau ont été mises en avant, mardi à Casablanca, dans le cadre du Forum « Morocco- : ».

Présentées lors d’une session dédiée aux technologies de l’eau, ces solutions, contribuant à la durabilité des , proviennent des entreprises israéliennes disposant d’un savoir-faire considérable dans ce domaine.

Intervenant à cette occasion, Abraham Ben Josef, Vice-président Ingénierie et technologie à la Compagnie nationale des eaux d’ « Mekorot », a exposé les différentes solutions offertes par la compagnie, portant, notamment, sur le traitement de l’eau, le dessalement, le traitement des eaux usées et le contrôle de qualité, notant qu’il s’agit d’une approche « One Stop Shop » couvrant les différents aspects de gestion de l’eau.

En , la gestion de l’eau a connu trois révolutions, la première étant causée par la prise en conscience de la rareté des , ce qui a conduit les autorités à s’appuyer davantage sur le dessalement de l’eau de mer pour combler ce déficit, a-t-il expliqué.

La deuxième révolution concerne le volet logistique, a fait savoir M. Ben Josef, notant qu’ »auparavant l’acheminement de l’eau du nord d’Israël vers le sud n’était pas efficace en termes de délais ».

Avec la montée en force du dessalement qui contribue à hauteur de 85% à la production de l’eau potable, la distribution de l’eau est assurée vers toutes les directions dans les meilleurs délais, a-t-il assuré, ajoutant que cela implique plus d’efforts en matière de contrôle de qualité.

Lire aussi
OCP | Un chiffre d’affaires de plus de 26,6 MMDH au T4-2021

Le digital constitue la troisième révolution, qui se manifeste à travers une exploitation accrue du data, la dématérialisation des procédures et la transformation digitale, a-t-il fait observer.

Parmi les principaux défis en matière de gestion de l’eau, M. Ben Josef a cité le Big data, dans la mesure où « Mekorot » génère 25 millions de bits, ce qui représente une mine d’or pour les analystes externes. D’autres défis portent sur l’économie circulaire, la résilience et la cybersécurité, l’énergie verte et la satisfaction des consommateurs, a-t-il précisé.

Cette session a vu la présentation d’un nombre de solutions innovantes mises au point par des entreprises israéliennes opérant dans le secteur de l’eau. Ainsi, l’entreprise « Alumor » a présenté son produit phare, un système de purification d’eau destinée aux ménages, se caractérisant par son prix accessible et sa taille adaptée aux utilisations domestiques.

D’autres solutions innovantes ont été mises en exergues par les entreprises « BioPetroClean », « N-Drip », « TaKaDu », « Tethys Solar Desalination » et « Watergen ».

Initié conjointement par Start-Up Nation Central et Consensus Public Relations, ce Forum se veut un événement unique réunissant les leaders marocains et israéliens, des secteurs privés et publics, autour du thème de l’innovation technologique dans les domaines de l’agro-alimentaire, l’eau, la logistique, l’énergie et le développement durable.

Cet événement comprend une série d’ateliers, de séances d’affaires, de rendez-vous B2B et de rencontres de networking. Organisation à but non lucratif, Start-up Nation Central œuvre à promouvoir l’écosystème israélien de l’innovation dans le monde.

LR/MAP

Voir aussi

Mollusques bivalves : Une équipe d’audit européenne bientôt au Maroc

Agadir/Tiznit | Levée de l’interdiction sur le ramassage des coquillages (INRH)

  Le département de la Pêche maritime a annoncé, mardi, la levée de l’interdiction sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...