Facebook ajoute des alertes de sécurité à son application Messenger

Facebook ajoute des alertes de sécurité à son application Messenger

Facebook a fait savoir ce jeudi que son application Messenger était désormais capable de traquer discrètement les arnaqueurs, en utilisant le système de communication des smartphones à l’arrière-plan.

Des messages de sécurité apparaîtront dans les échanges si l’activité en coulisses est jugée suspecte par la technologie d’intelligence artificielle.

Eviter des interactions dangereuses et des arnaques

Cette nouvelle fonctionnalité va aider des millions de personnes à potentiellement éviter des interactions dangereuses et des arnaques, sans compromettre leur vie privée, a déclaré Jay Sullivan, un responsable de la sécurité des produits chez Facebook. Elle a déjà été déployée en mars sur les téléphones opérés par Android (Google) et le sera cette semaine sur les iPhone (Apple).

Trop souvent les gens discutent avec quelqu’un en ligne qu’ils pensent connaître, alors qu’il s’agit d’un imposteur, a expliqué Jay Sullivan. Ces faux comptes sont difficiles à identifier et les conséquences peuvent coûter cher.

En route vers le cryptage intégral

L’intelligence artificielle repère les comportements douteux, comme l’envoi de messages à grande échelle, ciblant certaines régions ou démographies. Cette technologie ne nécessite pas d’examiner le contenu des messages, assure Facebook, qui compte bien passer au cryptage intégral « de bout-en-bout » de Messenger, comme son autre messagerie WhatsApp.

Pour nous préparer au chiffrage de bout-en-bout, nous investissons dans des outils comme celui-ci, qui protègent la vie privée des personnes sans lire les messages, a précisé Jay Sullivan.

Messenger utilise déjà des logiciels capables de combattre les spams et d’entraver les tentatives d’adultes de contacter des mineurs qu’ils ne semblent pas connaître.

Avec la pandémie de coronavirus, Facebook a entrepris de passer à la vitesse supérieure sur la mise en place de nouveaux outils qui renforcent ses plateformes, plus utilisées que jamais à la faveur du confinement.

LR/AFP

Voir aussi

Abdelhak Najib Lr

Et puis, merde alors !

Ce matin en prenant mon taxi pour aller au bureau, j’assiste à une joute verbale …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.