Emirats arabes unis | Macron en rafale

Émirats arabes unis,France

Avec les Émirats arabes unis, nous scellons aujourd’hui la vente de 80 avions Rafale et 12 hélicoptères Caracal. En confiance, nous agissons ensemble pour notre sécurité, a fait valoir Emmanuel Macron dans un tweet. 

Jamais la France n’avait signé un contrat militaire d’une telle envergure à l’international. Lors de la première étape de la tournée régionale d’Emmanuel Macron dans le Golfe (du 2 au 4 décembre), les Émirats arabes unis (EAU) ont commandé 80 avions de combat Rafale. Il s’agit d’un contrat ferme, sans option ni compensation. Le contrat a été ratifié par Éric Trappier, PDG de Dassault Aviation, le constructeur de l’avion de combat français, et Tareq Abdul Raheem Al Hosani, PDG de Tawazun Economic Council, en charge des acquisitions de sécurité et de défense, en présence du président de la République et de Cheikh Mohammed Ben Zayed al-Nahyane, Prince héritier d’Abu Dhabi et vice-commandeur des forces armées des EAU. 

Deux autres contrats militaires ont été signés. Le premier, avec le missilier européen MBDA, qui fournira des missiles air-air Mica NG et de croisière Black Shaheen, la version export du Scalp. Le troisième, avec Airbus pour livrer 12 hélicoptères de transport Caracal. Ces trois contrats totalisent un montant de « plus de 17 milliards d’euros», souligne l’Élysée. « Le volet Rafale représente 14 milliards, l’armement, plus de 2 milliards et les hélicoptères, 1 milliard», précise le cabinet de Florence Parly, la ministre française  des Armées. Abu Dhabi a porté son choix sur un Rafale au standard F4, qui est en cours de développement et que la France n’a pas encore commandé (ce sera chose faite en 2023). C’est pourquoi les premières livraisons des Rafale émiratis commenceront en 2027 et s’étaleront jusqu’en 2031.

Lire aussi
Sommet Afrique-France Quand l’expertise marocaine sert de relais

Dans l’intervalle, les armées émiraties, qui sont aussi équipées de 80 chasseurs américains F-16, continueront d’utiliser leurs 60 Mirage 2000-9. « Avec le standard F4, le Rafale entre dans l’ère du combat connecté», résume le ministère des Armées. La version la plus avancée du Rafale intègre aussi des améliorations issues du retour d’expérience des armées françaises. 

P. Zehr

Voir aussi

Omicron,variants,OMS

Omicron pourrait générer des variants plus dangereux (OMS)

La multiplication des cas d’Omicron dans le monde pourrait accroître le risque d’apparition d’un nouveau …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...