Eminemment sexuel !

Ce truc que les messieurs ont et qui pend sur le devant ne saurait être autre chose! Et le truc en question, sans aller trop loin, n’est autre que leur «cravate»… Oui, la cravate, cet accessoire de mode anodin, serait chargée d’une puissante symbolique! Que de fois n’a-t-on choqué en expliquant que la cravate est hautement sexuelle!

Accessoire à la symbolique phallique, la cravate, qui tend malheureusement à être démodée, a longtemps tenu lieu d’objet sexuel secondaire. Les plus chatoyantes rappellent la queue d’un paon ou d’un faisan. Cet appendice inutile et gênant tend à montrer le niveau hiérarchique de celui qui le porte. Il serait dangereux pour un tourneur-fraiseur de travailler avec ce morceau de tissu autour du cou. Les hommes qui travaillent dans des bureaux peuvent au contraire se le permettre.

Au sommet de la pyramide sociale des cravates, on trouve de la soie et des teintes voyantes. S’il faut plus d’arguments pour montrer combien l’objet est un symbole sexuel, on nous a même appris que, pendant le Carnaval de Cologne, des femmes s’armaient de ciseaux pour couper les cravates des hommes sur leur chemin. Il est difficile de ne pas voir dans ce rituel un simulacre d’émasculation.

Symboliquement, l’objet lie celui qui le porte aussi sûrement que des menottes. En anglais, c’est d’ailleurs le même mot «tie» qui signifie en même temps «cravate» et «attacher». Il est donc nécessaire que cet objet donne lieu à des utilisations détournées lors de jeux sexuels. La cravate, faite pour cela, permet de faire des nœuds solides et la soie blesse moins que les menottes en métal et la plupart des cordes! Quoique le risque est grand si l’on s’amuse avec ces cravates à deux sous, faites de matières douteuses… Mieux vaut s’abstenir et ne pas trop fantasmer sur ce qui n’est, en fin de compte, qu’une simple «cravate» dont certains malheureux en amour se sont servis pour se pendre…

Voir aussi

SAM’inspire!

Dans l’Etat de Virginie, aux Etats-Unis, il est formellement interdit de faire l’amour en pleine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.