lundi 18 novembre 2019

Chargeurs défectueux : Le Maroc lance une campagne anti-contrefaçon

Les incendies causés par des chargeurs défectueux se sont multipliés ces derniers temps, au Maroc. Si certains d’entre eux ont été contenus à la dernière minute, d’autres ont causé  des dégâts humains et matériels importants. Face à cette situation, le Maroc a lancé une campagne de contrôle visant à s’assurer de la conformité des chargeurs pour téléphones portables, aux normes de sécurité marocaines.

Les chargeurs pour téléphones portables font l’objet, depuis le 11 septembre 2019, d’une large campagne de contrôle, menée par le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique. Comme expliqué par le ministère, cette opération vise la protection du consommateur afin d’éviter les accidents causés par l’utilisation des chargeurs et batteries contrefaits, qui entraînent souvent des conséquences graves sur leurs utilisateurs, outre la sensibilisation des distributeurs de ces produits, y compris les détaillants, sur leurs obligations légales et réglementaires en matière de commercialisation de ces composantes électriques.

300.000 chargeurs refoulés en 8 mois

Cette campagne vient compléter les précédentes opérations de contrôle effectuées sur les importations des chargeurs, au niveau des postes frontières du Royaume. Ces opérations de contrôle, souligne la même source, ont permis de refouler plusieurs cargaisons. En effet, plus de 300.000 unités non conformes ont été refoulées durant les huit premiers mois de l’année 2019, dans le cadre  du plan national d’enquêtes, lancé début 2019, par le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, qui a touché plusieurs produits, dont les matériaux électriques (comme les câbles, ampoules, chargeurs électriques, interrupteurs…) et les produits électroménagers. Concrètement, le contrôle à l’importation est constitué de quatre étapes qui consistent en la vérification documentaire, l’examen physique, le prélèvement d’échantillons et l’autorisation d’accès au marché national.

Un processus qui s’inscrit dans la continuité

Depuis 2015, une norme marocaine obligatoire NM EN 60335-2-29, définit les spécifications techniques à respecter par les chargeurs électriques. Notamment, en ce qui concerne l’étiquetage, l’échauffement, la résistance à la chaleur, à l’inflammation et à l’humidité. Rien qu’au niveau du poste frontalier de Guergarat, au sud-oued du Royaume, plus de 159.000 chargeurs de téléphones non conformes à la norme marocaine de sécurité précitée, ont été interceptés et refoulés depuis le début de l’année en cours.  Depuis février 2019, le marquage (C) de conformité réglementaire est obligatoire pour les importateurs sur le marché marocain, de matériaux électriques basse tension. Ce marquage permet d’orienter le consommateur marocain vers les produits sûrs, de garantir une concurrence loyale entre les différents opérateurs économiques et de faciliter le contrôle. Une période de transition a été accordée aux importateurs pour le marquage. Ayant dû expirer le 31 juillet dernier, cette période a été prolongée jusqu’au 31 décembre 2019. Cette décision est justifiée par l’objectif de permettre à un plus grand nombre d’opérateurs de se conformer à la législation nationale en vigueur dans ce domaine.  

Le tour de vis des autorités marocaines contre la commercialisation des chargeurs contrefaits portera-t-il ses fruits? Le consommateur marocain l’espère vivement. 

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Agressions et vols en pleine rue : La peur s’empare des Marocains

Une jeune femme, victime d’une agression au sabre, à Marrakech,  en novembre 2018. Pas un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.