lundi 18 décembre 2017

«Dad bod» not bad!

En matière de sexe, tout n’est que question de corps! Du moins, c’est ce que disent les experts. Traîner son corps, le supporter ou encore l’aimer, quel qu’il soit et tel qu’il est, est plutôt une tâche dure. Ces jours-ci, il semblerait que ce ne soit plus le cas, grâce surtout à une nouvelle mode apparue sur les réseaux sociaux, qui fait trop parler d’elle et qui se fait nommer le «Dad bod»!
Le Dad Bod est défini comme étant cette tendance pour les hommes à afficher sans complexe leur petite bedaine. Ou comment rester fier de son corps, même lorsque l’on n’est pas un adepte de la salle de musculation! Ainsi, pour tous ceux dont le sport n’est pas l’activité préférée et qui ont plutôt tendance à l’embonpoint, ce n’est plus la peine de désespérer. Aujourd’hui, la nouvelle tendance chez les hommes serait justement de posséder un petit ventre rebondi que les femmes sont de plus en plus nombreuses à trouver sexy.

Le corps à papa, appelé «ventre à bière» ou encore le «Dad Bod», est cette nouvelle mode qui a récemment vu le jour sur les réseaux sociaux après la publication d’un article écrit par une étudiante de 19 ans qui s’intitulait «Pourquoi les filles aiment le Dad Bod?». L’auteur y expliquait justement pourquoi les femmes sont de plus en plus nombreuses à délaisser les corps d’Apollon et leurs plaquettes de chocolat, pour jeter leur dévolu sur les anatomies plus imparfaites. Grassouillet avec de belles poignées d’amour, le Dad Bod serait donc ce corps magnifiquement sculpté par les apéros entre potes, les pizza-parties et les soirées passées, avachi dans le canapé, lorsque d’autres font des efforts surhumains pour tout perdre à la salle de fitness. Le Dad Bod, une mode qui touche les stars. Jugé épicurien et peu angoissé par les apparences, l’heureux possesseur du Dad Bod serait donc un véritable aimant à femmes. Leonardo DiCaprio, Jason Segal ou John Mayer peuvent donc jouir à loisir de leurs ventres ballonnés… Pourquoi alors se casser la tête si on peut être aimé même avec un petit «gros ventre»? Vive le «Dad Bod»!

Voir aussi

Une affaire de «Q»!

Aujourd’hui, on parlera de «Q» et non pas de «C…». Il est question de savoir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.