Flash Infos

Japon : Faux Beethoven

Mamoru samuragochi

La presse populaire nippone rapporte que le surnommé «faux Beethoven» japonais, Mamoru Samuragochi, va rejouer sa propre escroquerie dans un documentaire. Ce film, dont le tournage a déjà commencé, doit sortir l’an prochain. Il est dirigé par Tatsuya Mori, connu pour un documentaire sur la secte Aum, responsable d’une attaque meurtrière au gaz sarin il y a vingt ans, dans le métro de Tokyo, selon le quotidien populaire Nikkan Sports. Mamoru Samuragochi s’est fait passer presque deux décennies durant pour un compositeur génial et sourd. Il a incarné au Japon le stéréotype de «l’homme plus fort que le handicap», comme le montra la chaîne publique NHK dans un film empreint du plus grand pathos consacré à ce créateur d’une «Symphonie N°1, Hiroshima» en hommage aux victimes de la bombe atomique en 1945. Après le tsunami de mars 2011 à Fukushima, cet opus était devenu l’hymne quasi officiel de la reconstruction, que l’on allait jusqu’à rebaptiser «Symphonie de l’Espoir».

Début 2014, M. Samuragochi avait reconnu durant une conférence de presse que sa surdité n’était que partielle et qu’il avait employé un nègre pendant 18 ans. Takashi Niigaki, un professeur de musique de Tokyo, avait convoqué les journalistes quelques semaines plus tôt pour dénoncer la supercherie. «Je n’ai pas l’impression d’avoir utilisé quelqu’un pour devenir célèbre», assurait pourtant avec aplomb M. Samuragochi, avouant néanmoins «avoir eu peur de se faire repérer, démasquer un jour».

Bouchra Elkhadir

Voir aussi

Parution/ Maroc | De quoi avons-nous peur ?

Parution/ Maroc | De quoi avons-nous peur ?

Les Éditions Orion viennent de publier un ouvrage collectif très attendu sur le Maroc. 54 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.