Flash Infos

Chine : Le soupçon complotiste

Chine : Le soupçon complotiste

Cette théorie du complot circulait déjà sur Internet. Zhao Lijian l’a reprise à son compte. Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a laissé entendre sur Twitter, ce jeudi 12 mars au soir, que le nouveau Coronavirus, apparu en Chine, pourrait avoir été introduit par l’armée américaine, sans toutefois étayer son affirmation.

Au début de la crise, le directeur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies avait déclaré que le Coronavirus était apparu sur un marché de la ville de Wuhan (centre).  Mais ces dernières semaines, Zhong Nanshan, spécialiste chinois des maladies respiratoires et vétéran de la lutte contre l’épidémie de Sras (2002-2003), a évoqué la possibilité que la source du virus responsable du Covid-19 ne soit en fait pas la Chine.

Une hypothèse reprise à son compte par Pékin. Dans son tweet, Zhao Lijian a publié une vidéo du directeur des Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), déclarant devant le Congrès, que certains Américains que l’on croyait morts de la grippe saisonnière avaient été trouvés porteurs après leur décès du nouveau Coronavirus.

«La CDC prise en flagrant délit. Quand le patient zéro est-il apparu aux États-Unis? Combien de personnes ont-elles été infectées?», a écrit Zhao Lijian. «Il est possible que ce soit l’armée américaine qui ait apporté l’épidémie à Wuhan. Les États-Unis doivent être transparents! Et doivent publier leurs données! Les États-Unis nous doivent une explication», a-t-il lancé.

PZ

Voir aussi

Etats-Unis la pratique sportive s'adapte à la pandémie

Etats-Unis | La pratique sportive s’adapte à la pandémie

Après un printemps spolié par la pandémie, une saison estivale marquée par les manifestations contre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.