Brûler son duvet disgracieux

Beaucoup de femmes, qui ont des poils disgracieux sur le visage, menton, bras et jambes, se plaignent de l’épilation à la cire. Il paraît, disent certaines, qu’au lieu de les voir diminuer au fur et à mesure, c’est le contraire qui se passe. Elles sont donc obligées d’aller faire un tour du côté des centres spécialisés presque tous les 10 jours. C’est effectivement contraignant. Actuellement, il existe des méthodes d’épilation définitive au laser qui sont assez coûteuses pour un résultat garanti. Mais comment faisaient nos grands-mères? J’en ai questionné quelques-unes et toutes m’ont révélé le même secret.

Il ne s’agit pas de la cire orientale, la halawa, fabriquée à base de citron et de sucre. Pour atténuer leurs poils disgracieux, elles se passaient plusieurs fois, à quelques centimètres de la peau, la flamme d’une bougie. C’est aussi courageux que ça! Elles recommandent toutefois de s’exercer plusieurs fois avec les duvets des bras pour apprendre à être ultra-rapide. Pour le duvet de la moustache, il faut porter des lunettes pour ne pas se brûler les cils. Elles disent aussi que c’est une technique qui n’est vraiment pas douloureuse, mais qui demande seulement beaucoup d’habileté. Après les séances, il faut laver les zones ainsi traitées et se passer une crème anti-inflammatoire. Avec espièglerie, elles restent quand même formelles: les zones intimes ne sont pas concernées par cette technique qui a le grand avantage de retarder la repousse et même de rendre imberbe à la longue.

Voir aussi

Comment prendre soin de vos ongles

Faire une manucure chez vous pour prendre soin de vos ongles, ce n’est pas difficile. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.