mardi 22 août 2017

Palestine: action contre les colonisations

La Palestine s’apprête à soumettre son premier dossier à la Cour pénale internationale. L’enjeu est d’aboutir à l’ouverture d’une enquête sur d’éventuels crimes de guerre israéliens.
Ce dossier fournira à la procureure des éléments de contexte ou de statistique sur l’occupation, la colonisation, les détentions arbitraires ou «la légèreté avec laquelle Israël ôte la vie à des Palestiniens», pour la convaincre d’ouvrir «le plus vite possible» une enquête, a déclaré Ammar Hijazi, un officiel des Affaires étrangères palestiniennes. Il ne portera pas sur des faits précis, les Palestiniens se réservant cette éventualité pour plus tard en fonction de la décision de la procureure, selon lui.

La procureure Fatou Bensouda a décidé, en janvier dernier, un examen préliminaire des événements survenus entre Israéliens et Palestiniens depuis juin 2014, qui ont culminé avec la guerre de Gaza en juillet-août. Elle doit décider à partir de cet examen si elle ordonne une véritable enquête.
Forcément, cette démarche est dénoncée par le gouvernement israélien qui invoque le droit d’Israël à se défendre, son souci des populations civiles et sa position de seule démocratie du Proche-Orient. Il accuse le Hamas au pouvoir à Gaza de crimes de guerre et s’inquiète d’un parti pris anti-israélien dans les grandes institutions internationales.

Voir aussi

Egypte : Morsi échappe à la peine capitale

L’ex-président islamiste égyptien, Mohamed Morsi, destitué en 2013 par l’armée, a été condamné à 20 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.