Arabie Saoudite : Marocain pas amputé mais extradé

Mohammed Aderbouch, marocain de 27 ans et plâtrier de profession, établi depuis 3 ans en Arabie Saoudite, avait été accusé en 2013 de vol et condamné à être amputé, sa déclaration ayant été utilisée comme une confession à charge. Ce jeune plâtrier, qui travaillait sur le chantier d’agrandissement de la mosquée Masjid Al Haram, n’avait pas pu bénéficier d’une réduction de peine. La justice saoudienne avait retenu la notion de «circonstances aggravantes» en raison de l’existence de preuves filmées, appuyées de la présence de témoins oculaires.

Dans une vidéo Youtube, la mère de l’accusé a lancé un appel au Roi Mohammed VI l’implorant d’intervenir auprès du Roi saoudien. Ce condamné, qui risquait l’amputation de sa main, a été gracié par la justice saoudienne. Il sera finalement extradé.

Voir aussi

USA : Un Jihadiste marocain libéré…

Le Pentagone a annoncé la libération du Marocain, Younès Abderrahmane Chekkouri, détenu au camp X-Ray …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.