Afrique-Éducation : Appel à intégrer la petite enfance dans les plans sectoriels

Afrique-éducation : Appel à intégrer la petite enfance dans les plans sectoriels

Les participants au Colloque africain sur la qualité de l’éducation de la petite enfance () et la professionnalisation des éducatrices et des éducateurs, tenu à Casablanca, ont plaidé en faveur de l’intégration de l’ dans les systèmes nationaux de gestion des données et les plans sectoriels de l’éducation dans les pays du continent.

En outre, les participants ont souligné l’importance de veiller à ce que la taille des classes et le nombre d’élèves par enseignant soient appropriés pour assurer des conditions de travail décentes et garantir ainsi la qualité de l’, reconnaissant parallèlement que le travail décent est une stratégie essentielle pour attirer et fidéliser des enseignants et des éducateurs de qualité dans ce domaine.

La Déclaration appelle également à institutionnaliser la initiale et continue de tous les chefs d’établissement, des enseignants et des éducateurs, ainsi qu’à la reconnaissance et à la valorisation de leur profession en leur garantissant des conditions de travail décentes et une voix dans les décisions affectant leur travail.

Par ailleurs, les participants affirment qu’il est important d’élaborer et de mettre en œuvre des normes et critères nationaux pour une prestation de qualité en matière d’EPE, y compris des normes professionnelles, d’enseignement et d’éthique, de qualification du personnel, développement des compétences et des capacités ainsi que des perspectives de développement professionnel. Ils estiment que des enseignants et des éducateurs qualifiés sont la clé d’une éducation de qualité pour la petite enfance, relevant que c’est un défi qui se pose surtout en Afrique subsaharienne.

Lire aussi
La semaine des enfants et des jeunes

Ladite déclaration fait aussi ressortir que les gouvernements doivent établir des cadres juridiques, institutionnels et politiques pour rendre l’EPE de qualité accessible à tous les sans discrimination, et pour universaliser progressivement l’accès à une EPE de qualité en travaillant en partenariat avec toutes les parties prenantes.

Pour ce qui est de la coopération régionale, les participants reconnaissent que la transformation des sociétés fondées sur le savoir en Afrique exige des efforts des standards régionaux, une collaboration, un partenariat, un apprentissage par les pairs, un partage des savoirs et un réseautage plus solides, rappelant que cette Déclaration fait suite à celle de Rabat de 2016 sur le développement de la petite enfance, signée par neuf pays des régions arabe et ouest-africaine.

LR

Voir aussi

Union africaine,UA,Maroc

Le Conseil exécutif de l’UA poursuit à Addis-Abeba les travaux sa 40eme session ordinaire avec la participation du Maroc

Le Conseil exécutif de l’Union africaine (UA) poursuit jeudi à huis clos les travaux de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...