mardi 21 novembre 2017

Ministres à remplacer : El Othmani entame les consultations et désigne des intérimaires

Les consultations pour le remplacement des ministres limogés par le Souverain, la semaine dernière, ont commencé. Le chef de gouvernement a affirmé avoir pris contact avec les secrétaires généraux des partis politiques concernés.

Après le limogeage, par SM le Roi Mohammed VI, de certains ministres appartenant au Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) et au Mouvement Populaire (MP), le chef de gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, a annoncé avoir entamé des consultations avec les secrétaires généraux des deux partis en question, en vue de remplacer leurs ministres démis de leurs fonctions. Dans des déclarations accordées au portail électronique du PJD, le chef de l’Exécutif a affirmé avoir pris contact avec le SG du PPS, Mohamed Nabil Benabdallah et celui du MP, Mohand Laenser. «J’ai entamé les premiers contacts avec les secrétaires généraux du PPS et du MP. Il y a eu discussion et je leur ai demandé de proposer de nouveaux ministres», a expliqué El Othmani. Les décrets nécessaires à la continuation du service public ont été publiés le 29 octobre. Ils concernent les noms des ministres et des secrétaires d’Etat qui sont en charge d’assurer l’intérim à la place des responsables limogés.

Pour rappel, le Souverain a demandé au chef de l’Exécutif de présenter les noms des personnes susceptibles de replacer les ministres limogés, suite au rapport de la Cour des Comptes sur le projet «Al Hoceima Manarat Al Moutawassit».

El Othmani désigne les intérimaires

En attendant le replacement définitif des ministres limogés, suite au rapport de la Cour des Comptes sur «Al Hoceima Manarat Al Moutawassit», le chef de gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, a signé, lundi 30 octobre 2017, le décret déléguant à trois ministres la gestion des portefeuilles de leurs collègues limogés par le Souverain, le 24 octobre 2017. C’est ainsi que Abdelkader Amara, ministre de l’Equipement et du Transport, assurera l’intérim à la Santé, après le limogeage d’El Houssaine Louardi. Mohamed Laâraj, ministre de la Culture et de la Communication, s’est vu, pour sa part, confier le département de Mohamed Hassad, ex-ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation professionnelle et de la Recherche scientifique. Laaraj assurera également l’intérim du Secrétaire d’Etat Larbi Bencheikh. Pour sa part, Moulay Hafid Elalamy ministre de l’Industrie, de l’Investissement et de l’Economie numérique, assurera l’intérim au ministère de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, dirigé jusque-là par Mohamed Nabil Benabdallah.

Le décret signé par le chef de gouvernement a été publié dans  l’édition de lundi 30 octobre 2017 du Bulletin officiel. Pour rappel, le dahir mettant fin aux fonctions des quatre ministres est paru dans le Bulletin officiel du jeudi 26 octobre.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Leur avis sur le parti et le congrès de la discorde…

Les ténors du parti de l’Istiqlal donnent au «Reporter» leur avis sur le Congrès de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.